Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
LIVRE

« LE PLAFOND DE VERRE EST NOIR » d'Aymeric THON-ADJALIN met en évidence la discrimination des Noirs en France


Alwihda Info | Par Franck CANA - 25 Mars 2016 modifié le 25 Mars 2016 - 18:05


« LE PLAFOND DE VERRE EST NOIR » d'Aymeric THON-ADJALIN met en évidence la discrimination des Noirs en France
Les Africains sont-ils victimes de discrimination en France ? C'est l'épineuse et dérangeante question qu'a osé aborder Aymeric Thon-Adjalin dans l'ouvrage qu'il vient de publier aux éditions Envolume. Diplômé de Sciences Po et actuellement directeur de projet chez Altran, ce français d'origine béninoise s'est principalement intéressé à la discrimination des Noirs en entreprise. Comment se fait-il que leur ascension hiérarchique demeure bloquée par un mur « invisible » ?

Une réalité que d'autres langues appellent racisme, une expression pourtant inappropriée puisqu'il n'y a qu'une seule race humaine, mais utilisée à dessein par les tenants d'une France « Blanche », qui ne cadre pas avec la réalité visible. Réceptacle d'une enquête empirique approfondie, « Le plafond de verre est Noir » lève le voile sur un fait entretenu par la France d'en haut, mais que celle d'en bas n'aime pas aborder par gêne ou par hypocrisie.

Néanmoins, si quelques-uns ont réussi à briser cet obstacle, même à leurs niveaux et selon leurs secteurs d'activité, le refus de l'ascension « Noire » est persistant et commence en haut de l'establishment français. « Depuis quand se fait-on diriger par un étranger ? » entendra un jour dans son dos Foulo Basse, Directeur Général des Services de l'Université d'Évry, après une réunion d'une haute structure de l'administration de notre pays.

En vérité, les supposées décisions de l'État et les multiples numéros verts destinés à combattre cette triste réalité ne font que tourner les Noirs en bourriques, constate-t-on. Pour preuve, si dans les Dom-Tom sur la chaîne France Ô, on note une forte présence de personnel de type caucasien à tous les échelons, ici en métropole, la réalité rime avec « surtout pas de Blacks ». Cet opus de qualité arrive à point nommé pour nous rappeler que nous vivons dans une société très inégale.

Franck CANA
« Le plafond de verre est noir », faits de société, d'Aymeric Thon-Adjalin, éditions Envolume. 14,50 euros.
Source : Magazine Mito revista cultural n°31 de mars 2016.