Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
SPORTS

13 édition du SMIB-Madingou 2016 : la kenyane Agness Barsosio réédite l’exploit de Ouesso 2015


Alwihda Info | Par Olive Jonala - 15 Août 2016 modifié le 17 Août 2016 - 03:01

1
Avec un chrono 1h 11 mn33s, la kenyanne Agnes Basrosio vient de remporter la 13 édition du Semi-marathon international de Brazzaville ( SMIB) en version féminine devant une autre kényane, Stella Barsosio .Chez les nationaux, le tenant du titre, Eric Semba, a été détrôné par Ronny Ampion qui a bouclé les 21 km 100 en 1h07 mn, battant le record de la 12 ème édition établi à 1h11 mn 51s.



Tradition oblige, la 13 édition du SMIB-Madingou 2016 a tenu toutes ses promesses. Une fois encore, le Kenya s’est taillé la part du lion en rééditant l’exploit de la 12 ème édition, en version féminine. Comme à Ouesso, Agnes Barsosio, a brûlé la politesse à ses poursuivants immédiats, empochant ainsi le chèque de 2.000.000 de francs cfa mis en compétition. Elle a été talonnée de près par une autre kenyanne, Stella Barsosio et une Ethiopienne, Amélie Kipchoge.

En version masculine, la pillule a été difficile à avaler pour les autres pays car le Kenya s’est imposé farouchement dans le peloton de tête (1ère et 2ème place). Les artisans de cet exploit ont pour noms Marius Kimutai avec un chrono de 1h04 mn28s et Richard Mutai Kiprono réalisant un temps de 1h 05 mn. Le Rwandais, Eric Chebairé, avec un chrono de 1h56 mn s’est contenté de la médaille de bronze.

Wakeyi Jodelle, conserve son titre national

Le tableau national, en version féminine n’a connu aucun changement au peloton de tête et la Brazzavilloise, Ossu Jodelle,a conservé son titre national en s’imposant avec un chrono de 1h22mn devant ses mêmes adversaires de Ouesso, à savoir Cleme Mambeke et Gema Mariame réalisant respectivement un chrono de 1mn26 15s et 1h2705s.

La déception est venue plutôt de Eric Semba, en version masculine, qui n’a pas pu rééditer l’exploit de 2015. Le congolais a perdu une place aux dépens de Ronny Ampion qui a bouclé la distance de 21km100 en 1h0706s et de Stick Mael Okouéké qui a occupé la 3ème place avec un chrono de 1h09mn45s.

A l’opposé de Kinkala où les compétiteurs ont eu affaire à un relief montagneux, à Madingou la compétition se passe sur un parcours sans obstacle majeur. Une opportunité qui devrait, pourtant favoriser les athlètes nationaux, à l’image de Eric Semba qui, pour la première fois depuis le début de cette manifestation sportive s’est imposé devant athlètes étrangers l’année dernière à Ouesso, en franchissant la ligne d’arrivée 25 minutes avant son poursuivant .

Pour la 13 ème édition du SMIB, plus de 600 athlètes nationaux et étrangers, en version masculine et féminine ont tapissé les 21km 100 de Madingou en aller et retour. Outre la récompense des athlètes, des trophées ont été remis à toutes les personnalités qui ont œuvré pour la réussite de cette édition. Parmi lesquels, le président Denis Sassou N’Guesso qui a reçu le trophée spécial « d’ambition sport et loisirs.








EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements