Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

13 morts et 32 blessés, bilan officiel du double attentat kamikaze au Cameroun


Alwihda Info | Par AA - 22 Juillet 2015 modifié le 22 Juillet 2015 - 19:16

L’attentat n’a pas été revendiqué mais « porte la signature de Boko Haram » selon une source sécuritaire d’Anadolu.


AA/Yaoundé/ Anne Mireille Nzouankeu/ Peter Kum

13 morts et 32 blessés, bilan officiel du double attentat kamikaze au Cameroun
Un double attentat terroriste dans la région de l’Extrême-Nord du Cameroun a fait, mercredi, 13 morts et 32 blessés, a appris l’agence Anadolu de source officielle.

« Deux terroristes se sont fait exploser aux environs de 14h30 [heure locale, ndlr] au quartier Barmaré et à l’entrée du marché central de Maroua », explique un communiqué de la présidence de la République du Cameroun, dont Anadolu a eu copie.

Parmi les treize morts, figurent les deux terroristes selon le communiqué de la présidence qui ne donne, néanmoins, aucune indication sur leur identité. Une source sécuritaire de l’agence Anadolu affirme, toutefois, que cette double explosion « porte la signature de Boko Haram ».

« Au moins un des kamikazes était une femme. Son corps a été retrouvé déchiqueté, les pieds coupés du reste du corps ce qui suppose qu’elle portait certainement une ceinture d’explosifs », commente la source d’Anadolu qui souhaite garder l’anonymat.

Le président du Cameroun Paul Biya « condamne avec la plus grande fermeté ces attentats lâches et ignobles perpétrés contre des populations innocentes » et  « réitère aux populations ses consignes de vigilance et de collaboration étroite avec les forces de sécurité », poursuit le communiqué.

Depuis le début des attaques de Boko Haram au Cameroun, c’est la première explosion qui a lieu à Maroua, la capitale régionale de l’Extrême Nord du Cameroun. Bien que cette région partage sa frontière avec le Nigeria, la ligne de démarcation entre Maroua et le Nigeria se trouve à plus de 400 kilomètres. Les précédentes attaques avaient lieu dans les villages frontaliers.

Il y a quelques jours, un double attentat kamikaze avait eu lieu près de la frontière camerounaise avec le Nigeria. Les deux attentats s’étaient produits à quelques minutes d’intervalle comme ceux de mercredi.


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements