Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
COMMUNIQUE

2 détenus en danger de mort à Djbouti à la suite des tortures


Alwihda Info | Par Alwihda Info - 10 Mars 2011 modifié le 10 Mars 2011 - 18:37


L’ORDHD lance un appel urgent à la communauté internationale, pour sauver
deux prisonniers politiques, détenus à la prison de Gabode, gravement malade à
cause des tortures qu’ils ont subies.


Observatoire pour le Respect des Droits Humains à Djibouti
(ORDHD)
17 rue Hoche 93 100 Montreuil Sous Bois
Courriel : ordhd@hotmail.com


L’ORDHD lance un appel urgent à la communauté internationale, pour sauver
deux prisonniers politiques, détenus à la prison de Gabode, gravement malade à
cause des tortures qu’ils ont subies.
Il s’agit de :
- Mohamed Ahmed dit Jabha, militant du Front pour la Restauration de l’Unité et la
Démocratie (FRUD) arrêté le 1er mai 2010, près du Moussa Ali (Sud Ouest de district de
Tadjourah) et torturé par des éléments de l’Armée, de la Sécurité et de la Gendarmerie.
Aucuns soins ne lui ont été fournis. Il n’a eu accès ni à un médecin, ni à un avocat, ni aux
membres de sa famille, malgré deux appels (du 20-07-10 et 22-10-10) de l’Organisation
Mondiale Contre la Torture (OMCT). Il risque la mort s’il n’est pas hospitalisé d’urgence.
- Mohamed Abdallah Satta, un berger de Syaru (Sud ouest du district de Tadjourah),
dont plusieurs membres de la famille ont été bannis et expulsés vers l’Ethiopie, a été
arrêté arbitrairement, détenu au secret, sauvagement torturé, et jeté à la prison de
Gabode, interdit des soins et des visites de la famille. Il nécessite une hospitalisation
urgente.
Plusieurs dizaines de manifestants arrêtés avant et après le 18 février, ont été torturés.
Le pouvoir de Djibouti pratique systématiquement les tortures depuis 33 ans, en
violation de la convention internationale contre la torture dont il est signataire.
L’ORDHD
- Condamne les tortures systématiques infligées à toutes les personnes arrêtées (les
militants politiques, les civils et les détenus de droit communs) ;
- Dénonce les sévices corporels et les traitements inhumains et dégradants que
Mohamed Ahmed Jabha, Mohamed Abdallah Satta, Mohamed Ahmed Abdillahi,
Mustapha Abdourahman, Farah Abadid Hildid et plusieurs autres détenus ont subi
- Lance un appel à la Croix Rouge Internationale, pour qu’elle intervienne rapidement
pour permettre l’accès aux soins de Mohamed Ahmed dit Jabha et de Mohamed Abdallah
Satta.
- Exige le jugement des tortionnaires, et la fin de l’impunité à Djibouti
Fait à Montreuil, le 9 mars 2011
Pour l’Observatoire : R. AVIGNON
________________________________________________________________
L’Observatoire pour le Respect des Droits Humains à Djibouti, crée en France en Février 2002 est issu du
Comité pour le Respect des Droits de l’Homme à Djibouti. Il regroupe des citoyens d’Europe et de Djibouti.


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements