Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

37ème Anniversaire de la Marche Verte et déferlement injurieux de la presse algérienne


Alwihda Info | Par Farid Mnebhi - 7 Novembre 2012 modifié le 7 Novembre 2012 - 09:08


37ème Anniversaire de la Marche Verte et déferlement injurieux de la presse algérienne
Alors que le peuple marocain unanime, de Tanger à Lagouira et à l’extérieur des frontières nationales, célèbre, ce mardi 06 novembre 2012, le 37ème anniversaire de cette épopée historique, la presse algérienne unanime et au garde-à-vous s’est mobilisée pour déverser, comme de coutume, son fiel contre le Maroc.
Mais, le plus important pour le peuple marocain a été le discours prononcé par son Souverain qui marque chaque année cette célébration.
Une célébration qui consacre une des étapes les plus marquantes de l'épopée de l'indépendance et du processus de parachèvement de l'intégrité territoriale du Royaume du Maroc, n’en déplaise à ses ennemis.
Un discours adressé à la Nation marocaine dans lequel Sa Majesté Le Roi mohammed VI a souligné que l'initiative judicieuse de conférer au Sahara marocain une autonomie dans le cadre de la souveraineté du Royaume, de son unité nationale et de son intégrité territoriale, constitue un tournant important dans le processus de règlement définitif de ce conflit régional artificiel.
Cependant, a-t-il poursuivi, la dynamique que cette initiative audacieuse a enclenchée en mettant en marche un nouveau processus de négociations, n'a pas abouti, jusqu'à maintenant, à la solution politique consensuelle et définitive escomptée, « faute d'une volonté sincère chez les autres parties qui persistent dans leurs manigances et leurs stratagèmes obstructionniste ».
Par ailleurs, le Souverain marocain a rappelé que le Maroc ne cesse d’appeler à la normalisation des relations avec l’Algérie, y compris l'ouverture des frontières. Un appel resté pour l’heure lettre morte.
Dans son allocution Sa Majesté Le Roi Mohammed VI a, en outre, fait état de l'appel du Maroc à une forte implication de la communauté internationale pour mettre un terme au drame enduré par les séquestrés à Tindouf, à l'intérieur du territoire algérien, où sévissent, dans toute leur cruauté, la répression, la coercition, le désespoir et les privations, en violation flagrante des droits humains les plus élémentaires.
Enfin, le Souverain marocain a réitéré la la détermination du Maroc à ne permettre en aucune manière et sous aucun prétexte que le sort du Sahara soit tributaire des calculs et des basses manœuvres des autres parties » et a réaffirmé Son engagement à poursuivre les processus de développement et de modernisation en cours au Sahara, avec plus de constance et de détermination.
Il est à noter que ce 37ème Anniversaire de la Marche Verte intervient alors que Monsieur Christopher Ross, Envoyé personnel du Secrétaire Général des Nations-Unies, a entamé une visite dans la région.
Arrivé au Maroc, Monsieur Ross a été reçu en audience par le Souverain marocain, a tenu des entretiens avec des membres du gouvernement, des responsables de partis politiques, du Parlement, d’anciens hauts cadres du polisario revenus à la Mère Patrie ainsi qu’avec des séparatistes à la solde des algériens à Laayoune.
Il serait bon que Monsieur Ross puisse en faire autant à Tindouf et discuter librement avec les séquestrés au siège de la MINURSO sis dans cette localité, effectuer une visite dans les campements et s’entretenir en toute sérénité avec les sahraouis sans service d’ordre algérien ou polisarien à ses côtés comme il l’a fait à Laayoune et Dakhla.
Serait-il possible d’imaginer que le séjour de Monsieur Ross ne se fasse pas à la vitesse de la lumière comme l’a fait Kerry Kennedy ? La réponse sera donnée incessamment sous peu.
Monsieur Ross est également invité à recevoir Najm Allal à Tindouf pour l’écouter. Je rappelerai que Najm Allal a été passé à tabac à Tifariti par les sbires du polisario afin de l’empêcher à le rencontrer.
Un tabassage qui fût rapidement camouflé par la presse algérienne qui a fait état d’une soit disant agression contre la séparatiste Aminatou Haidar survenue à Laayoune juste après le départ de Ross.
Une désinformation qui n’avait pour but que de faire passer sous silence, médiatiquement parlant, l’agression de Najm Allal.
Cependant, celle de Najm Allal s’est déroulée en présence de témoins crédibles et neutres à savoir des officiers et des soldats de la MINURSO.
Par ailleurs, en cette occasion, il est pertinent de rappeler que des milliers de Marocains établis en Belgique ont défilé le dimanche 04 novembre 2012 à Bruxelles pour clamer haut et fort leur soutien à la marocanité du Sahara et faire part de leur attachement à ces provinces sahariennes chères à tous les Marocains, à l'occasion de ce 37ème anniversaire de la Marche Verte.
Bravant le froid et la pluie, ils ont tenu, comme des fidèles patriotes, à témoigner leur soutien à leur pays ainsi que leur mobilisation constante derrière leur Roi pour la défense de l'intégrité territoriale du Royaume.
A signaler, que de nombreux ressortissants de pays amis, notamment d'Europe, du Moyen-Orient et d'Afrique subsaharienne, des députés marocains et belges et des acteurs associatifs sahraouis venus de France, des Pays-Bas et de Grande-Bretagne ainsi que le Grand Rabbin de Bruxelles, Albert Guigui, ont participé à cette marche.
Une marche pacifique, au cours de laquelle les manifestants ont appelé la communauté internationale à intervenir d'urgence pour mettre un terme au calvaire que vivent les marocains séquestrés dans les camps de Tindouf, dans le Sud de l'Algérie.
Ils ont également dénoncé les manœuvres ourdies par ce pays voisin contre l'intégrité territoriale du Maroc et réaffirmé leur détermination et leur mobilisation sans faille à mettre à nu les véritables desseins de l'Algérie dans la région du Maghreb.
Que l’Algérie sache que le Sahara est marocain jusqu’à son dernier grain de sable et le restera, que l'unité territoriale est une et indivisible, que le Maroc veut mettre fin au conflit artificiel, que les sahraouis marocains demandent la libération de leurs frères séquestrés dans les camps de la honte de Tindouf et que les sahraouis sont marocains et fiers de l'être.
Que l’Algérie sache que le Maroc et son peuple s’opposeront fermement à toutes enchères sur son unité territoriale et que la proposition de sortie de crise proposée par le Maroc, à savoir une régionalisation élargie au Sahara marocain, est la seule solution viable pour évacuer un conflit créé de toute pièce et entretenu par Alger qui perdure depuis maintenant 37 ans.
De plus, que les autorités algériennes sachent que le fiel déversé ses derniers jours par la presse algérienne n’a, et n’aura, aucun impact sur la détermination du peuple marocain à garantir l’intégrité territoriale de son pays. Une presse au service des seules autorités algériennes qui propage une haine contre le Maroc afin d’externaliser ses conflits et sa misère intérieures.
Aujourd’hui, avec les moyens modernes de communication, les dirigeants algériens ne peuvent plus tromper leur peuple. Un peuple algérien qui assiste impuissant à la dilapidation des richesses de son pays par une nomenklatura et ce, depuis son indépendance acquise dans le sang de ses véritables martyrs en 1962.
Je conclurai mon propos en disant qu’en cette journée Anniversaire, pleine de symboles, le Maroc et son peuple sont fiers de ses martyrs tombés sur les Champs d’Honneur au Sahara marocain et de ses vaillantes Forces Armées Royales ainsi que de ses Forces de Sécurité qui ne ménagent aucun effort pour sauvegarder la souveraineté nationale et défendre l’intégrité territoriale du pays sous les ordres de son Chef Suprême et Chef d’Etat-Major Général, Sa Majesté Le Roi Mohammed VI.
Farid Mnebhi.


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements