Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

55 ans de l’indépendance du Congo : une adhésion massive des forces vives de la nation au défilé militaire et civil


Alwihda Info | Par Jonas Mvouanzi - 16 Août 2015 modifié le 16 Août 2015 - 09:50

Les festivités marquant la célébration des 55 ans de l’indépendance du Congo ont été ponctuées par le défilé militaire et civil de plus de 4 heures, ce 15 août 2015, à Ouesso dans le département de la Sangha. Bravant la pluie battante, les forces vives de la nation congolaise, toute obédience confondue, ont fait le déplacement du boulevard de Ouesso où la liesse était populaire.


La force publique et les forces vives de la Nation congolaise, venus d’horizons divers ont martelé leurs pas sur le macadam du boulevard de Ouesso. Ce, pour marquer un point final aux festivités du 55ème anniversaire de l’accession du pays à la souveraineté nationale et internationale.

Pendant qu’une pluie arrosait la ville de Ouesso, les congolais étaient debout comme un seul homme sans abriter pour honorer leur République pendant plus de 4 heures dans la Sangha, en présence du chef de l’Etat Congolais, Denis Sassou N’Guesso, entouré de trois autres Chefs d’Etat, tels l’Equato-Guinéen, Théodoro Obiang Nguema, du Beninois Thomas Yayi Boni, et de la centrafricaine Cathérine Samba Panza.

C’est la force publique qui, en premier, a fait entendre le bruit de bottes sur le macadam du boulevard de Ouesso, à la faveur de ce grand défilé militaire pédestre ensuite motorisé, avant de faire place à celui des forces vives nationales.

De prime abord, ce sont les troupes de la garnison militaire de la Sangha, après la revue des troupes par le Chef suprême des armées et président de la République du Congo, qui, ont donné le top dudit défilé. Ensuite d’autres composantes de la force publique ont pris le relais et enfin les engins et autres armements de l’armée, de la police et de la gendarmerie.

Après le défilé militaire, pédestre et motorisé, les forces vives de la Nation congolaise ont succédé à la force publique sur ce macadam. Au rythme de la fanfare de l’Eglise kimbanguiste, les habitants de la Sangha et d’autres coins du Congo, ont marqué leur adhésion à cette fête de l’indépendance.

Ainsi, agents des administrations publiques, privées, des partis et associations politiques, de la société civile sans oublier les confessions religieuses ont marqué les pas sur ce boulevard, contre toute intempérie, puisqu’il continuait à pleuvoir sur Ouesso.

Chaque entité sociale, brandissant soit une pancarte, soit une banderole, portant des inscriptions renseignant sur la vie et l’avenir de la Nation, habillée aux couleurs soit nationales, soit de l’administration d’appartenance, a pu se ressouvenir de la date du 15 août 1960, année de l’accession de la République à l’indépendance.

L’on a pu noter pendant ce défilé, la présence de certains partis politiques, proches de l’opposition dite radicale, tels le MUST de Claudine Munari, le MCDDI de Parfait Kolélas, le RDD de Jacques Joachim Opango, l’Association « la Chaine » de Joseph Kignoumbi Kia Mboungou, la République Maa d’Anguios Nganguia Engambé et bien d’autres.

Les festivités marquant les 55 ans de l’indépendance du Congo ont fait date. A coté de la robe de fête qu’a vêtue la ville de Ouesso et ses environs, les yeux de tout visiteur de cette ville pouvaient constater que les artères, les ruelles ainsi que les places publiques et les arbres ont été décorés aux couleurs nationales. Le drapeau tricolore a pris d’assaut les carrefours stratégiques et les alentours de la cette ville à l’honneur cette année.

 



Dans la même rubrique :
< >

EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements