Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

72ème Assemblée Générale des Nations Unies : Denis Sassou N’Guesso attendu à New-York


Alwihda Info | Par Christ Exaucé Marsala - 17 Septembre 2017 modifié le 17 Septembre 2017 - 17:29

La 72ème session de l’Assemblée générale des Nations-Unies s’ouvre le 19 septembre prochain à New-York (Etats-Unis d’Amérique). Le président congolais, Denis Sassou N’Guesso qui prendra part à cette assemblée générale a quitté Brazzaville le dimanche, 17 septembre 2017, en fin de matinée.


Départ de Denis Sassou N'Guesso pour New-York
Départ de Denis Sassou N'Guesso pour New-York
Les discussions des chefs d’Etat et de gouvernement porteront sur le thème de cette année, à savoir « Priorité à l’être humain : paix et vie déscente sur une planète préservée ». Denis Sassou N’Guesso qui a fait de la préservation de l’environnement, son cheval de bataille, saisira sans doute l’occasion pour faire le point à ses pairs du monde sur l’initiative ‘’Fonds bleu pour le bassin du Congo’’. Cette idée lancée par le président de la République du Congo, lors de la COP22, en novembre 2013 Marrakech au Maroc, vise à renforcer l’approche écosystémique de gestion intégrée du bassin du Congo.

La tribune des Nations-Unies apparait tout indiquée pour Denis Sassou N’Guesso pour exposer sur l’évolution de la mise en œuvre de ce projet, avec pour ambition d’inviter la communauté internationale à s’investir et à investir réellement dans ce projet qui a été lancé le 09 mai 2017 à Oyo (au Nord de la République du Congo). Six mois après la conférence ministérielle sur la création du Fonds bleu pour le bassin du Congo, la mise œuvre de ce projet qui regroupe 12 pays africains reste indubitablement liée au financement.

L’agenda de Denis Sassou N’Guesso à New-York prévoit, également, sa participation à une réunion sur la Libye, en marge de l’Assemblée générale des Nations-Unies. Président du Comité de haut niveau de l’Union Africaine sur la Libye Denis Sassou N’Guesso ne manquera pas à cette occasion, au nom de l’Union Africaine, de réitérer au quartet sur la Libye l’appel à ne pas ignorer la voix de l’Afrique dans la résolution de ce conflit qui n’a que trop duré.