Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
POINT DE VUE

A propos du commandement unifié de la rébellion


Alwihda Info | Par Җ€BIЯ ® - 6 Janvier 2008 modifié le 9 Janvier 2008 - 01:45

Le commandement unifié actuel donne une image qui fait trop gorane/zaghawa. Ces deux groupes ont dirigé le Tchad pendant les 30 dernières années et nous avons les preuves des résultats catastrophiques de leurs gestions exclusives. Par Brahimy Mahamat Abdelkérim


A propos du commandement unifié de la rébellion
A propos du commandement unifié de la rébellion

«Ce qui renforcera les capacités de la résistance, c’est une véritable recomposition de l’unité politique des différents mouvements qui nécessitera toute une série d’expériences nouvelles et communes en rupture avec les logiques claniques.» C’est une phrase tirée de l’article intitulé vers une marche victorieuse de la résistance, écris par Le Gars de Mandoul. Le commandement unifié actuel ne se donne pas de chance pour porter le changement auquel les tchadiens aspirent parce qu’il manque encore l’unité politique. Les vrais enjeux sont politiques et non militaires. Le terrain n’a pas changé et les hommes non plus. Les moyens sont les mêmes. Ce commandement unifié vise simplement à assurer la survie des politico-militaires car leurs aventures en ordre dispersé leur ont été très fatales en terme de vies humaines. Une victoire du changement impose une unité politique de tous les mouvements politico-militaires en incluant les fils de toutes les régions du Tchad.

Le commandement unifié actuel donne une image qui fait trop gorane/zaghawa. Ces deux groupes ont dirigé le Tchad pendant les 30 dernières années et nous avons les preuves des résultats catastrophiques de leurs gestions exclusives. Pour réussir, il faut inclure tout le monde. Autrement, on peut déjà dire que cette coalition a simplement accouché d’un enfant qui ne passera pas les adolescences. Je vous reviendrai là-dessus.

Déjà des erreurs

La coalition UFDD, RFC et UFDD/F a décidé souverainement qu’elle fait main-basse sur les sites tchadiens pour sa communication. Nous lisons clairement dans l’article 9 de la déclaration de l’unité de la résistance nationale que « les différents organes de presse et les sites Internet des différents mouvements sont placés sous sa supervision» (parlant du porte-parole). Les internautes doivent-ils comprendre qu’à partir d’aujourd’hui, ils navigueront sur des sites partisans de la rébellion? C’est dire que les lignes éditoriales et les informations seront encore davantage partiales? Une bonne partie des sites administrés par des tchadiens est repartie selon les critères ethniques. Déjà, nous observons une méfiance entre ces sites par le manque de communication et de rapprochement. Les causes sont multiples : tribalisme, le-moi-d’abord, politique… La réquisition de certains sites par des mouvements armés va terriblement affecter un milieu déjà malsain et l’objectivité des informations. Les informations provenant des mouvements doivent être diffusées au même titre que d’autres.

A propos du porte-parole : lisez vous-même les déclarations récentes de cet individu pour vous faire une idée de lui. Une discours tiré du site Ialtchad.com et encore disponible pour consultation. Abderaman Koulamallah : «Je ne suis pas d’accord avec cette façon qu’ont les gens à vouloir accuser le président Deby. C’est un démocrate et il l’a prouvé en quinze années de règne. Il sera l’année prochaine, aussi que Tombalbaye, le président qui a le plus duré au pouvoir au Tchad. On ne dure pas au pouvoir sans aucune raison. Je ne dis pas cela parce que je suis membre de son alliance politique, mais parce que je le pense profondément. Je pense que cahin caha, il dirige bien le pays.»
Il y a à peine deux années, cet adulte a tenu ces propos qu’il insiste de qualifier de réfléchis et profonds. Ce repris de justice est désigné aujourd’hui comme porte-parole de la coalition des mouvements armés. Une coalition que nous avons tant rêvée pour briser l’oppression de Deby. Ça ne fonctionnera pas ainsi messieurs. Il ne s’agit pas d’un jeu de roublardise.

Les Tchadiens réagissent par la peur lorsqu’il faut évoquer des vrais problèmes. Je veux ici prévenir un échec certain, déjà perceptible. Qu’on dise que je milite à l’éclatement de l’unité et à semer le discorde ne me dérange pas. Mais il ne faut pas se précipiter parce que si cette unité échoue, il serait encore plus ardu de la réaliser une seconde fois. Les rebelles se sont fait massacrer par plus de 5 fois en totalisant des milliers de morts avant de s’apercevoir qu’il faut coordonner les opérations militaires et ne pas aller seul au devant de Deby. Je ne parle pas des pertes gouvernementales parce que la défaite de Deby est notre victoire. Les problèmes de Deby sont les siens. Aujourd’hui, les politico-militaires se précipitent et répètent les mêmes erreurs en nommant des individus sans scrupule à des postes clés. Il faut prendre le temps qu’il faut pour s’organiser et réaliser une véritable unité pour ne pas se quereller dans quelques semaines comme des enfants dans une cour de recréation à l’entrée de Ndjamena.

Brahimy Mahamat Abdelkerim
Biltine10@yahoo.fr



1.Posté par Benjamin Brikinding le 07/01/2008 15:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mon cher Frère,
Vous avez raison en relevant la consonnance tribalo-éthnique du nouveau commandement unifié de la rebellion.
Mais je trouve que vous vous egarez un peu, en "disqualifiant de facto" M. Koulamallah au motif d'une déclaration faite il y a deux ans de cela: Il n'ya que les imbeciles qui ne changent point.
M. Koulamallah a dû certainement s'amender pour mériter ainsi de la confiance d'être désigné comme porte-parole; alors laissons-lui une chance!

2.Posté par Dadi le 10/01/2008 15:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Koulamalah montre a souffisance que tout ces rebelles sont les meme...Chacun cherche une strategie pour s'approcher du gouvernement de n'djamena...Aujourd'hui ou est Mahamat Nour et ou est Loana Gong?Loana Gong a trouve une place dans le gouvernement et il est pret a trahir tout le monde...Eh bien Koulamalah c'est la meme chose...Il aime le pouvoir,mais il n'a pas des moyens....Donc pour le moment il espere qu'un jour les rebelles prennent le pouvoir et comme cela il pourra revenir au pays pour entrer encore dans l'opposition...C'est un gars qui aime se plaindre...Nourri aime le pouvoir,Erdimi egalement.....ce commandement unifie ne durera pas longtemps.....je vous assure

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Pour poster un commentaire, vous devez utiliser un Email valide. Les commentaires non conformes à la net-étiquette et ou à la loi seront effacés.
En raison d'un nombre important de commentaires non conformes à la net-étiquette et ou à la loi, les commentaires sont désormais soumis aux modérateurs afin d'être vérifiés.