Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
REPORTAGE

A quand l’ABN atteindra-t-il ses objectifs ?


Alwihda Info | Par - 15 Octobre 2011 modifié le 14 Octobre 2011 - 00:34


Il est à noter par ailleurs que la force de l’ABN réside dans sa structure. Les experts ont également examiné les actions engagées de 2009-2010 ainsi que d’autres activités en vue de renforcer les acquis et ouvrir de nouvelles perspectives.


En prélude de la 30ème session ordinaire du conseil des ministres de l’Autorité du Bassin du Niger (ABN) tenue les 27 septembre au 1er octobre dernier à Ndjamena  au Tchad, le comité technique des experts a passé en revue l’état de mise en œuvre du plan de travail et de budget 2011 et analysé la pertinence des actions planifiées pour l’année 2012. C’était du 27 au 29 septembre. Le comité é a aussi au cours de cette session pris des résolutions permettant de donner l’impulsion nécessaire à  l’ABN en vue d’atteindre des objectifs qui sont assignés, entre autres :  harmoniser et coordonner les politiques nationales de mise ne valeur de ressources du bassin, participer à la planification du développement du bassin en élaborant et en exécutant un plan de travail de développement intégré du bassin, concevoir, réaliser, exploiter et entretenir des ouvrages et des projets communs , assurer le contrôle et la réglementation de toute forme de navigation sur le fleuve, ses affluents et sous affluents conformément à l’Acte de Niamey et participer à la formation des demandes d’assistance et la mobilisation des finances des études et travaux nécessaires à la mise en valeur des ressources du bassin.
 
Il est à noter par ailleurs que la force de l’ABN réside dans sa structure. Les experts ont également examiné les actions engagées de 2009-2010 ainsi que d’autres activités en vue de renforcer les acquis et ouvrir de nouvelles perspectives.
 
Ouvrant les travaux de cette session, le ministre des affaires étrangères et de l’intégration africaine M. Moussa Faki  Mahamat représentant le Premier ministre a rappelé que le 9ème sommet des chefs d’Etat et de gouvernement et la 29ème session ordinaire du conseil des ministres de l’ABN tenus respectivement en septembre et novembre dernier ont réaffirmé la confiance des Etats de ladite organisation. Ces chefs d’Etat, a-t-il précisé, ont accru leurs exigences de performance vis-à-vis de l’organisation à travers les importantes décisions et résolutions qu’ils ont prises. Le représentant du PM a souligné que ces décisions et résolutions tout en transférant de nouvelles fonctions en matière de régulation de gestion stratégique des ouvrages hydrauliques à impact transfrontalier ont envisagé de renfoncer les capacités de l’Autorité du Bassin du Niger en la dotant de moyens humains et financiers et de modalités de fonctionnement en adéquation avec l’étendue de ses responsabilités.
 
Le ministre de pétrole et de l’Energie Tabé Eugène qui a représenté son collègue de l’hydraulique urbaine et rurale a déploré la dégradation du fleuve du Niger. « Cet important potentiel que représente le Bassin du fleuve Niger est actuellement en voie de dégradation avancée, du fait de changement climatique, de la pression démographique et des modes d’exploitation inappropriées du milieu’’, fait-il remarquer. Pour lui, cette dégradation se traduit par l’érosion hydrique et éolienne et l’ensablement des lis de cours d’eau, la pollution de diverses origines et la colonisation du fleuve et de ses affluents par les végétaux aquatiques néfastes ainsi que les sévères étiages  dus à la réduction de la pluviométrie
Un communiqué final a sanctionné la 30ème session ordinaire du conseil des ministres de l’Autorité du Bassin  du Niger sous la présidence du Dr Djimé Adoum ministre de l’agriculture et de l’irrigation représentant le président de l’exercice du conseil des ministres de ladite organisation. Etaient présents à la lecture de ce communiqué les ministres des eaux du Tchad, Mali, Nigeria, Benin, Cameroun, Burkina-Faso, Cote d’Ivoire, Niger et celui de la Guinée Equatoriale.
 
Après avoir examiné le rapport du comité technique des experts, les ministres et chefs de délégations ont adopté les résolutions relatives à la conduite efficiente et pérenne du suivi hydrologique du Bassin du Niger.
 
Le ministre malien a pour sa part informé ses pairs de la tenue du forum de solidarité pour l’eau dans les pays du Bassin du Niger prévue à Bamako les 17 et 18 octobre prochain. Il a demandé aux ministres de ce conseil de participer au forum.
 
La 31ème session ordinaire du conseil des ministres se tiendra à Abidjan en Côte d’Ivoire à une date qui sera ultérieurement précisée.
                                                  Par Bou-Ah Nedos
 


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements