Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
COMMUNIQUE

APPEL DE SOLIDARITE CE 3 MAI POUR LA PRESSE ETHIOPIENNE


Alwihda Info | Par Adil Abou - 2 Mai 2014 modifié le 2 Mai 2014 - 12:00

L'Ethiopie se dit pays émergeant, pourtant les incessantes répressions des dirigeants éthiopiens contre leurs citoyens renvoient l'Afrique vers les époques sombres de l'apartheid et le parti unique.


ACTIONS A PRENDRE:
 
1. Lors de votre événement de la Journée mondiale de la liberté de presse, consacrez quelques instants pour soit :
 
a)                  Faire une déclaration appelant à la libération des 17 journalistes.
 
b)                  lire les noms des 17 journalistes emprisonnés en Ethiopie (voir ci-dessous):
 
2. organisez un sit-in devant l'ambassade d'Ethiopie dans votre ville ou déposez une pétition à l'ambassade.
 
 
 
3. Publiez sur votre site, blog ou sur les réseaux sociaux des bannières, photos ou  messages de soutien  aux journalistes éthiopiens (Exemple de message : ETHIOPIE : LE JOURNALISME ET LA LIBERTE D'EXPRESSION NE SONT PAS DES CRIMES. LIBEREZ LES JOURNALISTES  #FreeZone9Bloggers).
 
 
4. Renseignez-vous plus sur ces arrestations en lisant ce rapport
 
 
SOMMAIRE 
 
  Il y a exactement une semaine, le 25 et 26 avril dernier, les autorités Ethiopiennes ont jeté en prison six jeunes blogueurs respectés et 3 journalistes dans une vague d'arrestations contre la dissidence en vue des élections générales de 2015. Les 9 sont accusés de collaborer avec des organisations étrangères de défense de droits humains, et d' « utiliser les médias sociaux pour créer l'instabilité dans le pays. » Pourtant, ces 9 hommes et ses femmes sont tous épris de paix, réfléchis, consciencieux et patriotes. Lors de son escale à Addis Abeba ce 1er mai, le secrétaire d'État des États-Unis John Kerry a déclaré qu'il avait rencontré et félicité l'un des jeunes blogueurs, Natnail Feleke, durant sa précédente visite en Ethiopie en mai 2013. Le seul malheur de Natnail est de vivre dans un état ​​policier de plus en plus paranoïaque. Natnail est membre d'un collectif de citoyens indépendants sans affiliation politique plus connu sous le nom de Zone 9 (une référence à la prison de Kality où sont détenus les prisonniers politiques, y compris plusieurs autres journalistes).  Avec pour slogan «We Blog Because We Care » (Nous bloguons parce que nous nous inquiétons), ce collectif de blogueurs publiait des nouvelles et des commentaires sur des sujets d'intérêt public qui sont sévèrement censurés dans la presse traditionnelle,
 
 
L'Ethiopie se dit pays émergeant, pourtant les incessantes répressions des dirigeants éthiopiens contre leurs citoyens renvoient l'Afrique vers les époques sombres de l'apartheid et le parti unique. Avec à présent 17 journalistes in prison, l'Ethiopie n'est devancée que par l'Erythrée dans le classement des pays africains dont les prisons renferment le plus grand nombre de membres de la presse. Le libre marché des idées est nécessaire pour soutenir l'innovation et la croissance économique à long terme, a déclaré John Kerry lors de sa visite.
 
 
Les actions des dirigeants de l'Ethiopie peuvent encourager d'autres leaders africains à sévir de la même manière contre les peuples. Elles constituent un affront à tous les Africains qui aspirent à vivre sur un continent qui valorise la justice, la responsabilité, l'égalité et la liberté, et un continent qui nourrit la créativité et le potentiel de ses peuples.
 
 
La journée internationale de la liberté de la presse est une occasion de dénoncer ses dérives et de demander la libération de tous les journalistes emprisonnés en Ethiopie.
 
 
Les 17 journalistes emprisonnés en Ethiopie pour avoir consciencieusement fait leur travail
 
 
 
EN PRISON DEPUIS LE 25-26 AVRIL 2014
 
Tesfalem Waldyes, journaliste indépendant qui contribue à l'hebdomadaire Addis Fortune et le mensuel Addis Standard
 
Edom Kassaye, journaliste indépendante. Elle a travaillé avec le quotidien d'état Addis Zemen
 
Asmamaw Hailegeorgis, rédacteur en chef de l'hebdomadaire Addis Guday
 
Atnaf Berhane, blogueur de Zone 9
 
Mahlet Fantahun, blogueur de Zone 9
 
Natnail Feleke, blogueur de Zone 9
 
Zelalem Kibret , blogueur de Zone 9
 
Befekadu Hailu, blogueur de Zone 9
 
Abel Wabella, blogueur de Zone 9
 
 
 
EN PRISON DEPUIS LE 19 JUIN 2011
 
Woubshet Taye, rédacteur en chef du défunt hebdomaire Awramba Times ; lauréat du Prix Presse libre Afrique de CNN de 2013;  condamné à 14 ans de prison.
 
EN PRISON DEPUIS LE 21 JUIN 2011
 
  Reeyot Alemu, journaliste indépendante; lauréate du Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO/Guillermo Cano 2013; condamnée a 14 ans de prison
 
EN PRISON DEPUIS LE 14 SEPTEMBRE 2011
 
    Eskinder Nega, journaliste indépendant; lauréat du prestigieux prix PEN/Barbara Goldsmith pour la liberté d'écrire ; condamné à 18 ans de prison.
 
EN PRISON DEPUIS LE 20 JUILLET 2012
 
   Yusuf Getachew, rédacteur en chef du defunt mensuel Ye Muslimoch Guday (procès en cours)
 
 EN PRISON DEPUIS LE 17 janvier 2013
 
Solomon Kebede, chroniqueur du defunt mensuel Ye Muslimoch Guday (procès en cours)
 
 
 
 EN PRISON DEPUIS LE 25 DECEMBRE 2013
 
    Asfaw Berhanu, reporter du journal The Reporter, condamné  à 2 ans de prison
 
EN PRISON DEPUIS DECEMBRE 2006
 
    Saleh Idris et Tesfalidet Kidane, journalistes de la télévision d'état Erythréenne ERI TV (emprisonnés dans un lieu secret sans procès et sans droits)


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements