Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Abdellah Bakkali s'est-il trompé en accusant le ministère de l'Intérieur ?


Alwihda Info | Par OBSISLAM - 3 Mars 2016 modifié le 3 Mars 2016 - 08:55

Kamal Znidar - Si ma mémoire ne m'abuse pas, monsieur le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane a accusé dimanche 22 juin 2014 les préfets et les walis d'avoir falsifié les résultats des votes en 2009 et les a menacé de poursuites judiciaires s'ils reproduisent la même chose voire interviennent pour soutenir le PAM dans sa bataille électorale.


Quelques mois après, et précisément dimanche 30 août 2015, le leader du PJD va demander aux marocains de ne pas voter PAM tout en accusant les membres de ce parti politique d'emploi de l'argent sale qu'ils gagnent du trafique des drogues pour corrompre les citoyens et avoir leurs voix.

Samedi 9 janvier 2015, la même source va reproduire presque les mêmes accusations. Elle va mettre en doute la victoire du PAM à Casablanca, Béni Mellal et Tanger et accuser les pamistes d'avoir fait recours à l'emploi de l'argent et aussi à la terreur pour assurer ces victoires électorales.

Les accusations venant d'Abdelilah Benkirane vont être confirmées par le ministre de l'Habitat et de l'Urbanisme, monsieur Nabil Benabdallah. Le leader du PPS a expliqué lundi 14 septembre 2015 l'écrasante victoire du PAM lors des élections régionales par la corruption et les dysfonctionnements qu'ont connu ces élections.

Face à ces accusations, on s'est attendu à une guerre qui va être déclarée au PAM par l'Etat. Mais on a été surpris en apprenant que seulement 10 conseillers vont être poursuivis pour affaire de corruption. On a cru qu'ils seront tous ou presque tous des pamistes mais on a découvert que parmi les 10 conseillers poursuivis, seulement 2 qui appartiennent au PAM.

Et ça, c'est de la moquerie. C'est une insulte à l'intelligence des gens. Abdellah Bakkali ne s'est pas trompé dans ses accusations aux préfets et aux walis. Le rapport du comité chargé du contrôle des élections n'a qu'une seule explication et pas deux : la corruption du Parti Authenticité et Modernité a été effectivement protégée et occultée. br /



Dans la même rubrique :
< >

EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements