Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Affrontement entre le FRUD et l'Armée de Djibouti dans les Mablas (Djibouti)


Alwihda Info | Par FRUD - 24 Avril 2015 modifié le 24 Avril 2015 - 05:29

Le FRUD a repoussé plusieurs attaques de l'Armée djiboutienne qui mène une grande offensive dans la région du Nord de Djibouti



Bruxelles , le 21 Avril 2015

frud_djibouti@hotmail.com


Affrontement entre le FRUD et l'Armée de Djibouti dans les Mablas (Djibouti)


Le 19 avril 2015


Dès 6h du matin des éléments de l'armée djiboutienne en provenance des camps d'obock, de waddi, d'Orroboro, de Gal Ela et de Tadjourah, ont lancé une offensive dans les Mablas contre le FRUD :
- A Sismo (distrit de Tadjourah) des accrochages ont eu lieu entre les combattants du FRUD et les soldats djiboutiens qui ont été repoussés ;
- A Medeho (district d'Obock) les troupes djboutiennes bombardent les environs, où ne vivent que des civils, comme si elles prenaient ces derniers comme cible,
- A Maskaé et à Mele les combattants du FRUD s'affrontent avec les soldats djiboutiens.
A Sunno Amo , les soldats ont été repoussés, ils ont eu des blessés


Entre 15 h et 17 h les troupes djiboutiennes ont bombardé par hélicoptère les zones de Maskae et de Mele , de Sismo et de Boralé Allé. Il s agit de nouvelles formes de bombes incendiaires utilisées pour la première fois selon les observateurs. D'ores et déjà on déplore un centaine de chèvres abattus et de dizaines de zébus et de dromadaires et quelques blessés parmi les bergers. Les troupes djiboutiennes ont été repoussées à Sismo et à Suuno Amo. Le chef d'état major général des armées le général Zakaria et les ministres de l'intérieur et de la défense sont installés à Tadjourah pour superviser l'offensive de l'armée

Cela fait suite à une vive tension dans le secteur et ainsi qu'une réunion houleuse entre le gouvernement, assistés des officiers de l'Armée et tous les notables des régions du Nord et du Sud Ouest qui s'est déroulée le 8 et 9 Avril à Tadjourah : les 1er ont menacé de faire une guerre totale où les civils ne seront pas épargnés, les responsables coutumiers ont demandé au pouvoir de chercher une solution pacifique et un dialogue avec le FRUD. Le régime a opté pour une solution militaire.

Le 20 Avril:
De renforts de Moulhoulé , de Tadjourah et des blindés de Cheik Osman (camp situé dans la capitale)
ont été acheminés vers le théâtre d'opération dans les Mablas

Le matin, il y a eu 2 affrontements à Goula et à Sismo: les soldats assaillants ont été repoussés et ont eu plusieurs blessés;
dans l'après midi, il y a eu bombardement à l'arme lourde et par hélicoptères qui s'est soldé par la perte du bétail (chèvres, moutons et vaches) et des destructions des habitations (Daboïta) que les familles ont déserté.
Arrestation de plusieurs civils dont 7 membres de la famille d'un dirigeant du FRUD
Le 21 avril 2015:
on ne signale aucun accrochage mais les 2 parties se font toujours face

et encore des renforts : 200 gendarmes et policiers acheminé dans la région des Mablas


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements