Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
COMMUNIQUE

Afrique : Le changement climatique représente un défi majeur pour l’agriculture et la sécurité alimentaire en Afrique de l’Ouest


Alwihda Info | Par - 16 Novembre 2012 modifié le 16 Novembre 2012 - 22:55

Quantification des gaz-à-effet de serre : quels outils fiables de mesure, suivi et d’évaluation pour renseigner les politiques et stratégies en matière d’atténuation en agriculture pour l’Afrique de l’Ouest ?


ccafs.jpg

COMMUNIQUE



Le changement climatique représente un défi majeur pour l’agriculture et la sécurité alimentaire en Afrique de l’Ouest

ACCRA, Ghana, 15 novembre 2012/ -- Le changement climatique représente un défi majeur pour l’agriculture et la sécurité alimentaire en Afrique de l’Ouest. Des liens et interactions complexes existent entre agriculture et changement climatique. Les estimations de la FAO (2011) font ressortir que l’agriculture produit 14% des émissions des gaz à effet de serre, l’équivalent de 7 milliards de tonnes de dioxyde de carbone chaque année. Face à la forte croissance démographique et l’augmentation de la demande alimentaire, l’agriculture doit s’adapter et aussi contribuer à la réduction des gaz à effet de serre à travers des pratiques de gestion intelligente face au climat.

Logo: http://www.photos.apo-opa.com/plog-content/images/apo/logos/ccafs-1.jpg

En Afrique, les stratégies et option d’adaptation ont longtemps été l’unique réponse des agriculteurs pour amoindrir les impacts lies au changement climatique. Mais parce que l’utilisation massive de combustibles fossiles comme le charbon, le gaz naturel, le pétrole pour faire tourner les industries qui s’avèrent le moteur économique de nombreux pays africains, il devient raisonnable, dans la palette d’options pour lutter contre le changement climatique, d’introduire des mesures et stratégies d’atténuation. Le développement et la mise en œuvre durable des mesures et stratégies d’adaptation impliquent au préalable une compréhension du potentiel de réduction et d’absorption des gaz à effet de serre par l’agriculture.

Cela requiert des une production de données et la capacité de surveiller, mesurer et évaluer les incidences des gaz à effet de serre sur l’agriculture.

Si dans les pays développés et industrialisés les techniques et capacités existent, en Afrique sub-Saharienne et particulièrement en Afrique de l’Ouest, les données disponibles sont dérivées d’estimations globales au niveau national. A cela s’ajoute aussi l’insuffisance de ressources humaines qualifiées et disposant des technologies, outils et méthodes à jour pour estimer la contribution des différents secteurs de l’Agriculture à l’atténuation des gaz à effet de serre.

Quelles sont les mesures à prendre et/ou mettre en œuvre afin de faire contribuer les pauvres à l’atténuation des changements climatiques ? Tel est le défi auquel s’attèle le nouveau programme de recherche du CGIAR sur le Changement Climatique, l’Agriculture et la Sécurité Alimentaire (CCAFS) (http://www.ccafs.cgiar.org) à travers sa thématique de recherche 2.

L’objectif global étant de parvenir à développer de manière participative des options de stratégies, politiques et pratiques qui auront un impact positif et durable sur l’agriculture, la sécurité alimentaire et les moyens de subsistance tout en préservant l’environnement et la gestion des ressources naturelles.

Pour relever ce défi, des outils, méthodes, technologies et surtout ressources humaines doivent être disponibles au niveau des pays afin de suivre et évaluer les émissions de gaz à effet de serre et leur impact sur l’agriculture.

Le programme CCAFS Afrique de l’Ouest organise à cet effet un atelier régional sur la thématique du 16 au 17 Novembre 2012, à Accra (Ghana).

L’objectif principal de l’atelier : renforcer la capacité des institutions nationales de recherche de l’Afrique de l’Ouest sur des techniques et méthodes de quantification et de suivi des émissions de GES en agriculture.

- Regroupant des experts des systèmes nationaux de recherche agronomique du Burkina Faso, du Ghana, du Mali, du Sénégal, du Benin, et des experts d’institutions internationales, cet atelier vise à améliorer la capacité des experts à évaluer les émissions de gaz à effet de serre en agriculture afin de renseigner le développement des politiques, stratégies et pratiques au niveau national et régional sur la base de données et d’information scientifiques collectées avec les meilleurs instruments de mesure.

Distribué par l’Organisation de la Presse Africaine pour le nouveau programme de recherche du CGIAR sur le Changement Climatique, l’Agriculture et la Sécurité Alimentaire (CCAFS).


Pour plus d’information, contactez :

Dr. Abdoulaye Saley Moussa
ICRISAT Bamako
a.s.moussa@cgiar.org

Dr Robert Zougmoré
ICRISAT Bamako
r.zougmore@cgiar.org


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements