Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
REPORTAGE

Am-Timan : Les sociétés de téléphonie mobile n'offrent que du néant


Alwihda Info | Par Mahamat Abdelbanat Kourma - 11 Avril 2017 modifié le 11 Avril 2017 - 22:33

Si les sociétés de téléphonie mobile, changent d'un moment à l'autre, d'appellation, de logo, de politique de conduite, ou de propriétaires, (car souvent elles passent d'une main à l'autre), elles n'ont jamais eu le souci, ne serait-ce qu'une seule fois, d'améliorer les dysfonctionnements presque naturels dans l'offre.


Une antenne réseau à Am-Timan. Alwihda Info/M.A.
Une antenne réseau à Am-Timan. Alwihda Info/M.A.
La première société de téléphonie mobile, avait son entrée dans la région du Salamat, en décembre 2005. A l'époque, c'était "Celtel", actuelle "airtel". Suivie de "Tigo". Les deux sociétés, sont les seules à offrir l'accès aux services de la communication sans fil via le téléphone portable. Des services comme l'appel, le Service de Message Court, en anglais, (SMS) et l'accès à Internet, sont fournis à la population de cette région par ces deux sociétés et c'est d'ailleurs le cas de la majorité des villes dans ce pays.

Si les sociétés de téléphonie mobile, changent d'un moment à l'autre, d'appellation, de logo, de politique de conduite, ou de propriétaires, (car souvent elles passent d'une main à l'autre), elles n'ont jamais eu le souci, ne serait-ce qu'une seule fois, d'améliorer les dysfonctionnements presque naturels dans l'offre. C'est le cas que beaucoup de tchadiens continuent de constater, de manière générale. Et particulièrement dans la ville d'Am-Timan, chef-lieu de la région du Salamat, où depuis le mois de mars 2017, tout ce que les deux entreprises, fournissent n'est que du néant. A l'échelle nationale, des journées de manifestations contre cette mauvaise pratique, dites : "Journées sans téléphone", ont été organisées à plusieurs reprises par le Collectif Tchadien Contre la Vie Chère (CTVC) ou l'Association pour la Défense des Droits des Consommateurs (ADC) depuis les dernières années, mais aucune amélioration venant de deux entreprises, n'est encore à l'ordre du jour.

Des messages annonçant de "promotion", par lesquels, les sociétés font croire aux abonnés que des réductions énormes sont faites sur le prix, sont distribués chaque instant. A longueur de journée, les abonnés reçoivent presque une dizaine de textes courts venant de deux sociétés, comme : « 256 MB à 3000F valables 30 jours. Pour souscrire, composez *3*3000#. Plus d'infos au 4040" », « Internet FILEL à moitié prix ! Tapez *101*1# pour 50MB à 500F ou *101*2# pour 200MB à 1000F valable de 23h à 5h59. Vérification balance, tapez *137*101# ». Mais en réalité ce n'est que de la pire tricherie.

Ces deux sociétés se comportent comme dans un terrain conquis et ne tiennent aucune parole. Non seulement la qualité du service rendu est défectueuse, mais, à la grande surprise, les unités rechargées la veille par un abonné, disparaissent le lendemain sans que ce dernier effectue un seul appel ou message. Depuis mars 2017, Am-Timan est victime d'un jeu de cache-cache entrevu par les deux sociétés. Le réseau n'apparaît qu'en compte-goutte où Tigo et Airtel ne font leur apparition qu'à tour de rôle. Si un réseau s'affiche quelques minutes pour ne rien servir d'ailleurs, l'autre disparaît totalement.

Certains abonnés se posent la question sur l'existence de la société nationale "Tawali" qui a installé deux jolis pylônes dans la ville depuis quelques années, sans qu'aucun service en ligne ne soit offert. Un abonné a fait l'analyse suivante : « Tout ce qui est public dans ce pays, est voué à l'échec au détriment du privé. Sinon, comment comprendre que notre société existe mais on nous confie à des mains étrangères pour nous exploiter ».

La connexion internet, bien qu'elle est agonisante depuis toujours, parce que Am-Timan ne figure pas sur la petite liste des rares villes servies par la 4ème génération, elle est inexistante cette connexion. Chez Airtel on n'en parle même pas d'un bit internet reçu depuis mars 2017. Tigo a lancé depuis quelques semaines sa connexion Facebook gratuite, mais les rares internautes qui se connectent via téléphone, ont d'énormes difficultés à visiter un compte Facebook. Pour ce qui est des moteurs de recherche, personne n'ose visiter Google, Yahoo etc. parce qu'il est impossible d'afficher une petite page.


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements