Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
COMMUNIQUE

Appel à manifester de la diaspora Djiboutienne en France.


Alwihda Info | Par Huno Djibouti - 25 Mai 2016 modifié le 25 Mai 2016 - 08:51

Les patriotes de la diaspora en soutien de la société civile Djiboutiennes vous informe que le 27 mai 2016 (de 15h à 17h), une grande manifestation se tiendra à Paris, devant le domicile (ou plutôt le bien mal acquis) parisien du criminel Guelleh.


Nous dénonçons : • le massacre perpétré le 18 décembre 1991 contre la communauté Afar à Arhiba (Djibouti-ville), dont le bilan s’élève à plus de 59 morts, exécutés par les forces armées djiboutiennes. Nous exigeons une enquête internationale ; • le massacre perpétré ce 21 décembre 2015 à Bulduqho (Balbala), dont le bilan provisoire s’élève à 27 morts (selon la FIDH) et des centaines de blessés. Nous exigeons une enquête internationale ; • les tentatives d’assassinat des leaders de l'opposition par les forces de sécurités et milices à la solde de la dictature ; • les actes de torture ; • le viol des femmes Afar (Nord du pays) et l'impunité comme arme de guerre ; • le blocus alimentaire, économique et sanitaire mis en place depuis 20 ans par les autorités dans les régions d' Obock, de Tadjourah et du sud ouest ; • La traite des êtres humains, notamment des migrants en transit vers l'Europe ou le Moyen-Orient ; • les arrestations des dirigeants, militants de l’opposition et de son secretaire-general, Abdourahman Mohamed Guelleh ; • la détention illégale de prisonniers politiques dont : Mohamed Ahmed Edou (dit JABHA), le plus ancien prisonnier politique, actuellement sans jugement dans les geôles djiboutiennes depuis mai 2010 ; • la pratique illégale de la déchéance de la nationalité Djiboutienne utilisée comme arme par le régime à l’encontre des membres de l’opposition (Exemple : Mohamed Daher Robleh, réfugié en Turquie) ; • le non-respect de l’accord-cadre du 30 décembre 2014 par le fait du pouvoir dictatorial ; • la répression dont font l’objet les journalistes et les défenseurs des droits de l’Homme dans le pays ; • l’état d’urgence mis en place le 25 novembre 2015 pour restreindre les libertés individuelles, réprimer les militants de l’opposition, les défenseurs des droits de l’Homme, les syndicalistes et les journalistes ; • la campagne de répression sans nom qui s’abat sur les militants, cadres de l'opposition ainsi que sur toute personne ayant une opinion politique distincte de celle du pouvoir en place ; • la violation du droit constitutionnel, des droits fondamentaux, et le non-respect des conventions internationales, pourtant ratifiées par la république de Djibouti. Nous lançons un appel pressant à l'endroit de nos compatriotes ou tout démocrate étranger épris de justice et d'égalité, vivant en France ou en Europe à se joindre à nous pour ce combat patriotique. Par la même occasion, nous invitons la presse nationale et internationale à couvrir cette manifestation pacifique afin de mieux sensibiliser l’opinion internationale sur la situation particulièrement insoutenable dans laquelle ce régime agonisant a soumis le peuple djiboutien. Lieu : Place Tattegrain, à quelques mètres du bien mal acquis (domicile) du despote, au 91 Avenue Henri Martin, dans le 16 ème arrondissement de Paris. Métro ligne 9 : Descendre à la station "Rue de la Pompe" + une marche de 521 m pour atteindre l'avenue Henri Martin. RER (C) : Descendre à la Gare de l'avenue Henri Martin (à 10 m du lieu de la manifestation). Venez Nombreux. Liberté, Démocratie, Justice, Paix et Prospérité pour Djibouti et son Peuple.


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements