Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
COMMUNIQUE

Appel aux politiciens centrafricains


Alwihda Info | Par Rolts GRISS-BEMBE - 29 Septembre 2015 modifié le 29 Septembre 2015 - 21:23

Politiciens Centrafricains, indignez-vous !


Politiciens Centrafricains, indignez-vous !
La sédition est la solution !
Multipliez les manifestations !
Passez à l'action !
Les forts deviennent faibles et les faibles s'éteignent en Centrafrique.
Votre pays se perd, se divise, régresse.
Votre pays n'a plus d'armée, mais de diverses guérilas urbaines;
Votre pays n'a plus d'hôpitaux, mais des morgues et des cimetières de fortunes;
Votre pays n'a plus ses 625 000 Km², mais son 10ème;
Votre pays n'a plus d'administrations, mais des roitelets sans foi ni loi;
Votre pays n'a plus d'universités, mais des nids de formation au maniement d'armes;
Votre pays n'a plus de jeunesse, mais des fanatiques politiques, tribaux, réligieux;
Votre pays n'a plus d'évangélistes, de missionnaires, d'imams, mais des anges de la mort;
Votre pays ne forme plus d'universitaires, mais de mercenaires;
Votre pays ne recrute plus à la fonction publique, mais à la rébelion;
Votre pays parcticipe plus aux événements internationaux, mais aux tuéries inter-urbaines;
Votre pays va mal, est malade, mais il y a ceux qui attendent sa mort pour hériter de ses biens;
Votre pays ne fabrique plus de passeport, mais des cartes de partis politiques;
Votre pays n'a plus de justice, mais elle a une loi, la loi du talion;
Votre pays s'arrête à la périphérie "sécurisée" de Bangui, mais pas au delà;
Dans votre pays, vous même ne pouvez plus circuler librement de peur de vous faire abbatre;
Dans votre pays, vous ne pouvez plus parler librement, de peur de vous faire museler à jamais;
Dans votre pays, les armes coûtent moins chers que les médicaments;
Dans votre pays, vous n'avez aucune maîtrise de l'exploitation des ressources naturelles;
Dans votre pays, le patriotisme et l'instruction civique n'existent plus;
Dans votre pays, votre peuple meurt de la maladie, de la faim, par les armes;
Dans votre pays, une maison sur deux possède une arme (blanche ou pas)
Malgré tout, vous faites comme si de rien n'était et souhaitez vous faire élire;
Je crains que l'on vous offre un lit sur une ruche d'abeilles;
Je crains que votre sommeil ne soit agité;
Je crains que ce peuple qui vous élira fera bouger les abeilles si vous vous endormez;
J'invite les candidats aux prochaines élections quelles qu'elles soient de faire commun.
J'invite les candidats aux prochaines élections quelles qu'elles soient de faire une marche pacifique et
Réclamer la réintégration des forces régaliennes;
Réclamer le désarment de la population civile;
Réclamer la dissolution des mouvements rébeles;
Réclamer la la libre circulation de la population civile;
J'invite tous les candidats, si gains de cause non obtenus, à retirer purement et simplement leur candidature.
Indignez-vous !
A quoi ça sert d'aller vite et d'arriver en corbillard ?
Enfin, j'invite les fanatiques réligieux, politiques, tribaux à faire une réminiscence.
j'invite les fanatiques réligieux, politiques, tribaux à armer leur patriotisme.
j'invite les fanatiques réligieux, politiques, tribaux à acombattre l'ennemi extérieur qui est à son chevet.

Rolts GRISS-BEMBE


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements