Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
REPORTAGE

Au Mali, l'armée tchadienne en rempart contre le terrorisme dans les zones cruciales


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 2 Juillet 2017 modifié le 2 Juillet 2017 - 13:30

L'armée tchadienne compte pas moins de 1.412 soldats dans sa composante militaire au Mali, soit le troisième plus gros contingent après le Burkina Faso (1.717 soldats) et le Bangladesh (1.510 soldats), et le deuxième plus gros effectif africain.


Les zones de déploiement de l'armée tchadienne au Mali /Maps google
Les zones de déploiement de l'armée tchadienne au Mali /Maps google
Au Mali, le déploiement de l'armée tchadienne est concentré dans le secteur nord-ouest, et forme un bouclier dans les zones sensibles, à Kidal, Tessalit, et Aguelhok.

L'armée tchadienne compte pas moins de 1.412 soldats dans sa composante militaire au Mali, soit le troisième plus gros contingent après le Burkina Faso (1.717 soldats) et le Bangladesh (1.510 soldats), et le deuxième plus gros effectif africain.

Parmi les effectifs du contingent, dont les officiers d'Etat-major, cinq femmes militaires sont également sur le terrain, tandis qu'au sein des composantes de police hors unités constitués, le contingent tchadien comprend 8 policiers ( 4 hommes et  4 femmes).

L'armée tchadienne constitue à elle seule près de 13% des effectifs de la mission de l'ONU (MINUSMA), pour un total de 10.957 soldats en composante militaire, et dispose de plus de forces au Mali que 12 pays réunis (Bénin, Côte d'Ivoire, Egypte, Gambie, Ghana, Guinée-Bissau, Kenya, Libéria, Mauritanie, Nigeria, Sénégal et Sierra Léone).

Le redéploiement militaire sur le terrain pourrait être redéfini avec un possible retrait du contingent tchadien de la MINUSMA et un renforcement sous l'égide de la force du G5 Sahel.