Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Bangui : Une dizaine d'ex-Séléka tués par l'armée française


- 29 Janvier 2014 modifié le 29 Janvier 2014 - 17:13


Par AFP

Des soldats français patrouillent en Centrafrique. Crédit : Sipa
Des soldats français patrouillent en Centrafrique. Crédit : Sipa
Une dizaine de combattants Séléka ont été tués hier matin à Bangui par les soldats français lors d'un accrochage devant le camp militaire RDOT, où sont cantonnés les ex-rebelles, selon une source diplomatique.

Des soldats français ont été visés par des tirs devant le camp et ont répliqué, en utilisant notamment les blindés légers Sagaie équipés d'un canon de 90 mm pour neutraliser les tireurs. Les militaires ont fait "une dizaine" de morts dans les rangs des combattants Séléka, a expliqué sous couvert d'anonymat cette source.

Ce matin -vers 11h-, au quartier PK-13, de violents pillages ont eu lieu dans les maisons. Les forces de la MISCA et de l'opération Sangaris ne se sont pas encore déployés dans le secteur.

Hier, un colonel de l'ex-Séléka a été désarmé par les forces de la MISCA, à Galabadja, dans le huitième arrondissement de Bangui. Les soldats de la MISCA ont du attendre plusieurs heures avant de pouvoir embarquer l'homme qui a échappé à un lynchage.


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements