Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Bangui : Violents affrontements au quartier Boy-Rabé


Alwihda Info | Par Ferdinand Taïno - 18 Février 2014 modifié le 18 Février 2014 - 18:34

Des affrontements opposent actuellement les forces africaines de la MISCA aux miliciens Anti-Balaka depuis près d'une heure dans le quartier Boy-Rabé.


Des soldats rwandais de la Misca en patrouille à Bangui après une attaque de miliciens chrétiens anti-balaka, le 22 janvier 2014 en Centrafrique. Issouf Sanogo  / AFP
Des soldats rwandais de la Misca en patrouille à Bangui après une attaque de miliciens chrétiens anti-balaka, le 22 janvier 2014 en Centrafrique. Issouf Sanogo / AFP
BANGUI (Alwihda Info) - Des affrontements opposent actuellement les forces africaines de la MISCA aux miliciens Anti-Balaka depuis près d'une heure dans le quartier Boy-Rabé. Les milices s'opposent au désarmement par les forces africaines et françaises, dégénérant en affrontements. Le quatrième arrondissement est considéré comme le fief des Anti-Balaka.
 
Un habitant de Boy-Rabe joint par téléphone par l'un de ses proches rapporte qu'il y aurait trois morts et plusieurs blessés parmi les Anti-Balaka. Deux soldats camerounais auraient été tués tandis qu'une source non vérifiable parle d'un soldat français blessé.
 
Des témoins évoquent une "panique généralisée" tandis que le marché Boy-Rabé s'est vidé. Les populations se cachent dans le camp de déplacés de Saint Bernard, du Monastère et du lycée Hama tandis que les miliciens érigent des barrages et brûlent des pneus au niveau du marché. "Les tirs sporadiques pleuvent sur Boy-Rabe".
 
 



1.Posté par Emmankunz le 19/02/2014 08:40 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour assurer la paix, le désarmement ne peut réussir que si un pouvoir fort s''installe à Bangui... Un pouvoir qui rassure toutes les couches socio-politiques du pays... Pour l''heure, il n''y a pas encore d''État structuré et les miliciens ont peur...

2.Posté par Emmankunz le 19/02/2014 09:01 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour assurer la paix, le désarmement ne peut réussir que si un pouvoir fort s''''installe à Bangui... Un pouvoir qui rassure toutes les couches socio-politiques du pays... Pour l''''heure, il n''''y a pas encore d''''État structuré et les miliciens ont peur...

3.Posté par Ibrahim le 19/02/2014 16:55 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Lorsque nous les musulmans de Centrafrique avons tiré la sonnette pour dénoncer le désarmement sélectif qu'effectuaient les forces Françaises au profil des Anti-Balaka personne n'a voulu nous croire
Les Forces Françaises ont ciblé les musulmans pour les désarmer, les laissant être massacrés par les Anti-Balaka alors que la résolution 2127 de l'ONU leur demande de désarmer tous les détenteur d'arme sans exception.
Dans leur nettoyage ethnique des musulmans les Anti-Balaka ont été soutenus par les Français, Les Forces de Sangaris ont armé les Anti-Balaka, ils les ont formé et encadré dans leur différente attaques contre les quartier musulmans.
Donc si aujourd'hui la France cherche à se désolidariser vis-à-vis de milice qu'elle à pourtant créer de toute pièce c'est par ce qu'elle a peur d'être accusée par l'histoire comme étant le responsable numéro un dans le nettoyage ethnique des musulmans pour ne pas dire génocide.

4.Posté par Ibrahim le 19/02/2014 16:56 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Lorsque nous les musulmans de Centrafrique avons tiré la sonnette pour dénoncer le désarmement sélectif qu''effectuaient les forces Françaises au profil des Anti-Balaka personne n''a voulu nous croire
Les Forces Françaises ont ciblé les musulmans pour les désarmer, les laissant être massacrés par les Anti-Balaka alors que la résolution 2127 de l''ONU leur demande de désarmer tous les détenteur d''arme sans exception.
Dans leur nettoyage ethnique des musulmans les Anti-Balaka ont été soutenus par les Français, Les Forces de Sangaris ont armé les Anti-Balaka, ils les ont formé et encadré dans leur différente attaques contre les quartier musulmans.
Donc si aujourd''hui la France cherche à se désolidariser vis-à-vis de milice qu''elle à pourtant créer de toute pièce c''est par ce qu''elle a peur d''être accusée par l''histoire comme étant le responsable numéro un dans le nettoyage ethnique des musulmans pour ne pas dire génocide.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Pour poster un commentaire, vous devez utiliser un Email valide. Les commentaires non conformes à la net-étiquette et ou à la loi seront effacés.
En raison d'un nombre important de commentaires non conformes à la net-étiquette et ou à la loi, les commentaires sont désormais soumis aux modérateurs afin d'être vérifiés.

EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements