Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Bassin du Lac Tchad: un séminaire sur les menaces transfrontalières


Alwihda Info | Par - 18 Septembre 2015 modifié le 18 Septembre 2015 - 18:42

A travers son bureau de coopération sur la sécurité, l’ambassade des Etats-Unis au Cameroun organise dès lundi prochain, un atelier sur le sujet à Ebolowa.


Un dérachement de l'armée camerounaise: combattre la criminalité sous toutes ses formes.
Un dérachement de l'armée camerounaise: combattre la criminalité sous toutes ses formes.
En raison de l’insécurité grandissante enregistrée ces dernières années en Afrique, à travers les activités terroristes des groupes tels qu’Aqmi, Al-Mourabitoune, Boko Haram ou Shebab, l’heure est à la grande mobilisation au sein des Etats. Tous les efforts sont actuellement déployés pour enrayer les menaces sous toutes leurs formes. C’est certainement dans cette optique que le séminaire régional du Bassin du Lac Tchad, sur les menaces transnationales, va se tenir dès le début de la semaine prochaine au Cameroun. En effet, l’ambassade des Etats-Unis au Cameroun, son bureau de coopération sur la sécurité, en partenariat avec le Centre pour les relations militaro-civiles et le Programme de bourse de lutte contre le terrorisme (CTFP), organisent un atelier sur la lutte contre le terrorisme à Ebolowa, région du Sud Cameroun. Ce sera du 21 au 25 septembre 2015.
Pour ces importantes assises, il est prévu la participation de 40 officiels civils et militaires de haut rang. L’objectif principal visé est d’amener les participants à échanger sur les menaces communes, les défis et opportunités, et de développer des stratégies contre le terrorisme et d’autres menaces transnationales. D’autres objectifs portent également sur l’élaboration de relations fortes, devant se traduire en des opérations de sécurité internes et régionales. Il s’agit par ailleurs de renforcer les relations entre les Etats-Unis et ses partenaires africains. Lutte contre le terrorisme dans la sous-région
Bien évidemment, l’atelier d’Ebolowa vise aussi à améliorer les performances des gouvernements de la sous-région, dans la prévention des activités terroristes, et de répondre efficacement aux attaques terroristes. A travers cet atelier, les Etats-Unis contribuent au processus en cours de formation et de développement professionnel des militaires camerounais, en mettant ainsi un point d’honneur au partenariat entre les Etats-Unis et le Cameroun. La rencontre permettra enfin de renforcer la stratégie de collaboration régionale, pilier de tout effort de lutte contre le terrorisme. L’atelier qui réunira de hauts responsables du ministère de la Défense, autour de l’ambassadeur des Etats-Unis au Cameroun Michael S. Hoza, et du gouverneur de la région du Sud, se présente comme un suivi de ceux organisés dans les années antérieures au Cameroun. En accueillant ce programme, le Cameroun démontre, plus que jamais, son engagement et son leadership dans la lutte contre le terrorisme dans la sous-région.
Il faut rappeler que l’atelier d’Ebolowa se tient à la suite de la rencontre ayant mobilisé pendant quatre jours (15-18 septembre), les chefs de police d’Afrique centrale à Yaoundé, ceci dans un contexte marqué par l’insécurité et d’autres formes de crimes. En effet, la mobilité des malfaiteurs et l’accroissement de la criminalité transfrontalière connaissent un regain de vitalité qui recevra à coup sûr, des tirs groupés pour son éradication. Plus que par le passé, l’heure est à la recherche des solutions pour enrayer le mal.


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements