Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Belgique: La diaspora progressiste camerounaise réunie au sein du CODE interpelle Blaise Compaoré au sujet de l'assassinat de Guerandi Mbara


Alwihda Info | Par Cellule de Communication du CODE - 28 Septembre 2014 modifié le 28 Septembre 2014 - 20:07

Une semaine après avoir mis sur pied le nouveau bureau du CODE (Collectif des Organisations Démocratiques et Patriotiques des Camerounais de la Diaspora), les nouveaux patrons du Code n'ont pas tardé pour engager des actions diplomatiques au sujet de l'affaire dite désormais, affaire Guérandi, cet ex-capitaine de l'armée camerounaise enlevé selon Jeune Afrique le 25 janvier 2013 à Sofia en Bulgarie après qu'on lui ait administré à son insu un puissant sédatif dans l'avion où il se trouvait en compagnie de ses bourreaux. Ces derniers vont le ramener de force au Cameroun,ou il serait assassiné. L'intégralité de la lettre du CODE


Excellence, vous avez été et vous êtes le protecteur du Capitaine Guerandi, vous lui aviez même délivré un passeport diplomatique burkinabé et c'est avec ce document qu'il effectuait ses multiples voyages à travers l'Afrique et le monde entier.Excellence, nous nous permettons de vous adresser cette lettre dans l’espoir que vous pourrez répondre aux inquiétudes du Peuple Camerounais suite à cet enlèvement du capitaine Guerandi Mbara.

Monsieur Blaise Compaoré, Président de la République du Burkina

S/C Ambassade du Burkina Faso auprès de l'Union Européenne
Place Guy d'Arezzo 16, 1180 Uccle, Belgique
Téléphone :+32 2 345 06 12

Nos réfs : 23/CODE-Cameroun18/09-14-CC

Objet : Informations et inquiétudes

Bruxelles le 25 septembre 2014


Excellence,

Nous, membres du Collectif Démocratiques et Patriotiques des Camerounais de la Diaspora, avons l’honneur de venir auprès de votre Excellence exprimer notre inquiétude concernant la situation du Capitaine Guerandi Mbara. Ce dernier bénéficie en effet de l’hospitalité du vaillant Peuple Burkinabé depuis plusieurs décennies, aujourd'hui, annoncé pour disparu par plusieurs journaux africains et panafricains .

Les faits:

Dans son édition n°2801 du 14 au 20 septembre 2014, le Journal Jeune Afrique consacre quatre pages aux résultats d’une enquête menée au Cameroun, sous le titre «enquête sur une Affaire d’Etat». Sous la plume de Georges Dougueli, le journal nous apprend que le Capitaine Guerandi Mbara Goulongo a été enlevé le 25 janvier 2013 à Sofia en Bulgarie après qu'on lui ait administré à son insu un puissant sédatif dans l'avion où il se trouvait en compagnie de ses bourreaux. Ces derniers vont le ramener de force au Cameroun, vers Douala notamment, pour le livrer tel un «colis» aux services spéciaux camerounais entre les localités de Puma et d’Édéa. Il aurait été par la suite sommairement exécuté et inhumé clandestinement.

Depuis lors, nul n’a plus eu de nouvelles de Guerandi Mbara. A-t-il été tué sur-le-champ ou a-t-il été jeté dans un des souterrains de la DGRE à Yaoundé ?

Excellence, vous avez été et vous êtes le protecteur du Capitaine Guerandi, vous lui aviez même délivré un passeport diplomatique burkinabé et c'est avec ce document qu'il effectuait ses multiples voyages à travers l'Afrique et le monde entier.Excellence, nous nous permettons de vous adresser cette lettre dans l’espoir que vous pourrez répondre aux inquiétudes du Peuple Camerounais suite à cet enlèvement du capitaine Guerandi Mbara.

Excellence, nous, membres et sympathisants du CODE, vivons en Europe où se vivent au quotidien la démocratie, la liberté, et l’égalité, comme beaucoup de citoyens Africains. Ces valeurs devraient marquer de leurs empreintes les activités quotidiennes de nos différents pays frères afin de construire un continent africain plus que jamais soudé et fort. Il est indispensable d’enquêter et d’apporter la lumière sur le sort de tout citoyen africain victime d’enlèvement et/ou d’exécution extra-judiciaire.

Nous, Camerounais de Belgique, France, Hollande, Grande Bretagne, Nigéria, qui avons en commun entre autre choses d’aimer et d’admirer le Burkina Faso, avons pris l’initiative de cette correspondance afin que nul n'ignore qu'un citoyen africain, portant un passeport diplomatique du Burkina n'a plus fait signe de vie depuis bientôt deux ans.

Monsieur le Président Blaise Compaoré,

Dans l’espoir de vous avoir signalé l’urgence de la situation du Capitaine Guerandi Mbara, nous espérons que vous donnerez une suite favorable à notre demande.

En vous remerciant d’avance au nom du vaillant Peuple camerounais, nous vous prions de bien vouloir agréer l’expression de nos sentiments les meilleurs.

Pour le CODE

Kadji Elie ,Président du CODE
Roufaou OUMAROU, Responsable de la Cellule de Communication

Ampliation :

-Presse nationale et internationale
-Union Africaine
-Commission de l’Union Africaine

Adresse du siège:le CODE, Chaussée d'Alsemberg n° 95 à 1630 Bruxelles

Courriel: comitedecoordinationcode@yahoo.fr

GSM:00 32 (0)483/ 586 057 ou 0032 (0) 499/ 431 764



Dans la même rubrique :
< >

EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements