Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Bilan et perspectives de l’alphabétisation et de l’éducation non formelle au Togo


Alwihda Info | Par Alwihda Info - 11 Février 2016 modifié le 11 Février 2016 - 20:14


Bilan et perspectives de l’alphabétisation et de l’éducation non formelle au Togo
Kara, le 11 février 2016 - La ministre en charge de l’alphabétisation, Madame Tchabinandi KOLANI-YENTCHARE a ouvert le 09 février à Kara, un atelier de trois jours  dans le cadre du bilan-programmation des activités de l’alphabétisation et de l’éducation non formelle au Togo.

L’objectif de cet atelier est de faire le bilan des actions entreprises dans le sous-secteur de l’alphabétisation et de l’éducation non formelle en vue de tirer des leçons et de faire une meilleure orientation des actions futures.

Au Togo, selon l’enquête à indicateurs multiples (MICS) MICS de 2010, l’analphabétisme touche 43,3% de togolais âgés de 15 à 44 ans soit 977 000 personnes, dont plus des deux-tiers sont des femmes (670 000).

Après l’adoption de la stratégie nationale de l’alphabétisation et de l’éducation non-formelle en 2013 par le ministère en charge de l’alphabétisation et ses partenaires, des initiatives ont été prises pour trouver les voies et les moyens pour diminuer considérablement le taux d’analphabétisme dans le pays.

Cette stratégie prévoie de porter le taux d’analphabétisme des adultes de 43% en 2010 à 16% en 2025 et le pourcentage de la prise en charge des enfants de 9-14 ans exclus du système de 0% en 2013 à 25% en 2025.

Depuis trois (3) ans, Le gouvernement togolais octroie une subvention spéciale de 100 millions de Francs CFA pour le sous-secteur de l’alphabétisation et de l’éducation non formelle. Ceci pour la mise en place du projet d’appui à l’alphabétisation fonctionnelle des femmes.

Plusieurs programmes sont également mis en œuvre pour réduire le taux d’analphabétisme à savoir : le projet d’appui à l’alphabétisation fonctionnelle des femmes, le Programme de renforcement de capacités pour l’amélioration de l’alphabétisation et de l’éducation non formelle (Cap EFA), le volet alphabétisation du projet éducation et renforcement institutionnel (PERI), etc.

Le Ministère de l’action sociale, de la promotion de la femme et de l’alphabétisation est un  ministère dont les portefeuilles sont très proches des populations vulnérables. Il traite à la fois les sujets relatifs aux femmes, aux enfants, aux personnes âgées et handicapées. Il est dirigé par une technicienne, experte des questions sociales. Engagée, durant toute sa carrière, aux côtés de la femme, Mme Tchabinadi KOLANI  YENTCHARE est Inspectrice d’alphabétisation et administrateur culturel de formation. Elle est également chevalier des Palmes académiques du Burkina et chevalier de l’ordre du Mono.



Dans la même rubrique :
< >

EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements