Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Boko Haram : Le Tchad affirme utiliser l'aviation après refus du Nigeria d'une intervention terrestre


Alwihda Info | Par Presidence - 2 Février 2015 modifié le 2 Février 2015 - 22:58

N’ayant pas eu l’autorisation des autorités nigérianes pour poursuivre, les islamistes de Boko-Haram ; retranchés de l’autre côté de la frontière, le contingent tchadien a dû pilonner cette position ennemie, affirme aujourd'hui la Présidence de la République du Tchad.


Boko Haram : Le Tchad affirme utiliser l'aviation après refus du Nigeria d'une intervention terrestre
Aux trousses des illuminés de la secte Boko-Haram depuis leur départ du Tchad, les soldats de la paix et de la liberté dirigés par le Général Ahmat Darry Bazine ont fini par découvrir une de leur cachette. Celle-ci est située en territoire nigérian, à quelques kilomètres de Fotokol, la ville frontalière avec le Nigeria.

N’ayant pas eu l’autorisation des autorités nigérianes pour poursuivre, les islamistes de Boko-Haram ; retranchés de l’autre côté de la frontière, le contingent tchadien a dû pilonner cette position ennemie. Selon le commandant des opérations du contingent tchadien, le Colonel Haroun Ahmat Djéroua, l’affrontement entre les soldats de la paix et de la liberté partis du Tchad et les ouailles de la nébuleuse Boko-Haram a duré plusieurs heures. Ils ont été matés copieusement par terre et air.

Sur place, les soldats tchadien ont le moral haut, pour eux le premier contact avec les éléments de la secte Boko-Haram, leur a permis de jauger leur force de frappe. Pour preuve, ce samedi 31 janvier, lorsque l’hélicoptère de l’armée nationale tchadienne bombardait la position ennemie, certains soldats tchadiens jouait à la pétanque, d’autres accomplissaient leur devoir religieux pendant que certains montaient la garde. Témoins oculaires de l’accrochage, nous avons constaté que le contingent tchadien n’était pas du tout inquiété. Pour le Général Ahmat Darry Bazine, Commandant du contingent tchadien sa troupe est décidée à mettre la soldatesque d’Aboubakar Shekau, hors d’état de nuire.

Une chose est sûre et certaine, qu’il pleuve, qu’il neige ou qu’il vente, le contingent tchadien dirigé par les généraux Ahmat Darry Bazine et Adam Abdoulaye auront le dessus sur la soldatesque d’Aboubakar Shekau.

Le déferlement des éléments de la secte Boko-Haram dans le septentrion nigérian et sa métastase dans les pays voisins est incalculable. Fotokol, ville jouxtant la frontière nigériane accueille des milliers des familles qui ont dû fuir les cruautés des éléments de cette secte en abandonnant derrière elles, tous leurs biens. Certains hommes et femmes ont vu les siens êtres égorgés sous leurs yeux, comme des moutons. Un geste démentiel, criminel qui milite pour un combat sans merci contre ces barbares du 21ème siècle.

L’arrivée du contingent tchadien à Fotokol a mis un terme aux incursions des éléments de la secte Boko-Haram dans cette ville camerounaise. Pour les habitants de Fotokol, l’arrivée des soldats de la paix et de la liberté dans leur localité est une source de quiétude et de paix de cœur qu’ils avaient perdues bien longtemps. « Merci au Tchad et à son Président IDRISS DEBY ITNO. Depuis l’arrivée du contingent Tchadien à Fotokol, nous sommes rassurés, leur présence est pour nous, un signe de paix. Pour preuve, nous mangeons à notre faim et nous dormons profondément », a révélé le Chef de village Nigué, M. Mahamat Tahir. Le Sous-préfet de Fotokol, Hayatou Oumarou abonde dans le même sens que ces administrés. Il salue l’arrivée des soldats Tchadiens dans sa circonscription administrative.

Que l’on soit nigérian ou camerounais, tous aspirent à la paix et à la mise hors d’état de nuire de la secte Boko-Haram. Car, pour eux sans la paix, il n’y a point de développement.


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements