Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
EDITORIAL

Boko Haram va t-elle s'emparer de l'extrême Nord camerounais?


Alwihda Info | Par Adil Abou - 4 Janvier 2015 modifié le 4 Janvier 2015 - 03:47

La secte Boko Haram n'est pas sans ignorer que les forces tchadiennes interviennent contre toute tentative de la secte de perturbation du trafic entre le Cameroun et le Tchad via BONGOR.


Incursions et attaques par surprises tantôt contre les forces camerounaises tantôt contre des villes ou villages. Alors que les forces camerounaises font des déclarations que certains analystes jugent fantaisistes, la secte islamiste habituée à ne pas faire des communiqués est très active sur le terrain laissant la hantise de la violence et de la guerre s'emparer des villes camerounaises. Le Cameroun est allé jusqu'à accuser le Nigeria d'abandonner l'Etat de Bornou aux islamistes et que le Cameroun se bat seul sur le terrain! Et pourtant, les déclarations exprimées par les forces camerounaises indiquent que plus de deux milles membres de la sectes auraient été tués voire l'élimination de la secte tant déclarée par les forces camerounaises est effective. Pour beaucoup d'analystes, derrière les déclarations militaires se cachent une envie d'augmentation du budget et des allocations militaires ou certains pensent que les généraux camerounais veulent à travers la guerre contre la secte se renforcer pour envisager un possible putsch contre le vieux lion indétrônable depuis plus d'une trentaine d'années. Pendant que les uns et les autres s'accrochent à des calculs mesquins, Boko Haram avance à pas de tortue mais sûrement et rien n'exclut que l'Extrême Nord va échapper au contrôle des forces camerounaises, dont les officiers sont les plus corrompus de la planète et qui n'hésiteraient pas à coopérer avec la secte qui possède une fortune. Comment peut on expliquer les offensives sanglantes et répétitives de la secte islamiste contre des positions de l'armée camerounaise? Comment peut on expliquer les incursions en profondeur de l'extrême nord pour intercepter des véhicules et assassiner des passagers? La nuit dernière, des hommes armés appartenant au groupe islamiste ont intercepté un minibus transportant 16 personnes dont huit femmes sur l'axe de Maro et Waza. Les passagers partent à Maro pour assister aux festivités de la fête de Mawled (naissance du prophète Mohammed). Les assaillants ont froidement abattu les hommes et laissant la vie sauve aux femmes. Une des huit personnes laissée pour morte, a survécu avec une grosse blessure à la jambe. Elle a réussi à alerter les forces de l'ordre à l'aide de son téléphone portable. Malheureusement, les forces camerounaises prennent tout leur temps pour intervenir. Ce qui laisse le temps aux assaillants de se replier dans leurs bases frontalières.
Camerounais, Nigérians et tchadiens se demandent pourquoi l'armée tchadienne n'intervient pas? Le Tchad ne peut pas faire le gendarme en dehors de son territoire sauf si ses intérêts sont menacés. En ce moment, L'extrême Nord est coupé du reste du Cameroun. Le trafic entre Maroua et la ville de Kousseri est désormais interrompu et tout passe par BONGOR. La secte Boko Haram n'est pas sans ignorer que les forces tchadiennes interviennent contre toute tentative de la secte de perturbation du trafic entre le Cameroun et le Tchad via BONGOR.


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements