Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Brazzaville : le parlement local en guerre contre les contribuables indélicats


Alwihda Info | Par Bertrand Aristide Elenga - 26 Septembre 2016 modifié le 26 Septembre 2016 - 17:32

Le conseil départemental et municipal de Brazzaville a clos sa 6 ème session ordinaire, le 23 septembre dernier, après 10 jours de travaux. Au nombre des délibérations adoptées figure, en bonne place, celle liée au recouvrement forcé des taxes dues à la mairie de Brazzaville. Des mesures sont envisagées contre les contribuables indélicats et récidivistes exerçant sur le périmètre urbain de la ville capitale.


Le président du conseil départemental et municipal de Brazzaville, Hugues Ngouélondélé
Le président du conseil départemental et municipal de Brazzaville, Hugues Ngouélondélé
La 6 ème session ordinaire du conseil départemental et municipal de la ville de Brazzaville a baissé ses rideaux avec sept affaires adoptées à l’issue des travaux qui ont duré 10 jours.

Dans le rapport synthèse des travaux, un accent particulier a été mis sur la maîtrise et la maximisation des recettes municipales. A cet effet, le élus locaux ont produit deux rapports dont l’un a porté sur « la maximisation des recettes municipales » et l’autre sur « le recouvrement forcé des taxes dues à la mairie de Brazzaville par les contribuables indélicats et récidivistes exerçant dans le périmètre urbain de Brazzaville. »

Après examen de ces deux rapports, les conseillers départementaux et municipaux ont décidé de la prise des mesures coercitives par le bureau exécutif pour éradiquer l’évasion fiscale; de la formation des agents municipaux et des élus locaux. Ils ont également réaffirmé le principe de l’unicité de caisse sans oublier la souscription d’un abonnement au journal officiel pour l’insertion, la publication et la vulgarisation des délibérations du conseil.

Près de 29 milliards pour l’exercice 2016

Pour cette année 2016, la commune de Brazzaville a réajusté son budget. Celui-ci est arrêté en recettes et en dépenses à la somme de 28.911.153.076 Francs CFA contre 32.053.211.350 francs CFA initialement prévu dans le budget primitif, soit une diminution de 3.142.058.274 francs CFA correspondant à moins de 9,8 %.

Au cours de leurs assises, les élus locaux se sont penchés aussi sur le règlement du budget de la commune de Brazzaville, exercice 2015. Se référant à la session de mai 2006 et après rapprochement et régularisation des écritures du compte administratif et du compte de gestion, le parlement local a pris acte de de l’excédent des recettes sur les dépenses. Ainsi, le budget de la commune de Brazzaville, exercice 2015 est évalué à 25.131.958 francs CFA.

A noter que, de nombreuses autres préoccupations ont été abordées, au cours de cette session ordinaire. Il s’agit notamment de la situation des malades mentaux en errance à Brazzaville, de l’arrêt temporaire des activités économiques que connait Brazzaville à chaque fois que les musulmans sont en fête.
 


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements