Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Brazzaville : un marché moderne au quartier 68 Talangai


Alwihda Info | Par Christ Exaucé Marsala - 17 Février 2016 modifié le 17 Février 2016 - 18:05

Hier petit marché de rue où il fallait se courber pour faire des provisions, aujourd’hui, sous la clairvoyance du député Claudia Sassou Nguesso, le marché Maman Mboualé de Talangai s’est paru de sa plus belle de robe. Il devient un joyau équipé de 4 pavillons avec 919 de tables en béton. C'est ce 16 février 2016 qu'il été inauguré par le Député-maire de la Ville de Brazzaville, Hugues Ngouélondélé.


Brazzaville : un marché moderne au quartier 68 Talangai
Brazzaville : un marché moderne au quartier 68 Talangai
Le marché Maman Mboualé qui croulait hier sous le poids de l’âge avec des étals aux normes rudimentaires placé de part et d’autre d’une avenue où véhicules, vendeurs et piétons se disputaient le passage et présentant un état piteux pendant la pluie, n’inspire plus pitié en ce début d’année 2016.

Les lamentations des habitants et vendeurs de ce marché sont arrivées dans les oreilles du député de la circonscription, Claudia Sassou Nguesso qui n’a pas tardé de faire bouger les choses. Et devant la presse, elle n’a pas manqué d’évoquer le triste souvenir d’autant . Faire des provisions hier au marché Mboualé, indique –t’elle, n’était pas chose facile compte tenu de la taille des étals dont l’état était à désirer et il fallait se courber pour circuler et aller d'un étal à un autre.

Face à cette situation de précarité , a précisé,Claudia Sassou nguesso devant la presse , elle a pris son bâton de pèlerin pour plaider auprès de la délégation des grands travaux afin que ce projet connaisse des lendemains meilleurs « …ce n’est pas seulement une promesse de campagne, mais le marché est là » a conclu Claudia Sassou Nguesso.

Mboualé, un nom historique

Porté par le nom historique de la maman du président Marien Ngouabi ( 3 ème président du Congo 1968-1977), ce marché a été délocalisé en 2012. Et selon le secrétaire général de la ville de Brazzaville, qui a présenté ses caractéristiques techniques, il comprend 4 pavillons constitués chacun de 4 colonnes repartis en 919 tables fixées en bêton. Pour les autres équipements, on peut noter une bâche à eau alimentée par la SNDE, une cabine modulaire d’électricité, un forage d’une capacité maximale susceptible d’alimenter un quartier sans oublier des bureaux administratifs, des latrines et un lieu de stockage des ordures.

Du côté des bénéficiaires, la joie a été à son comble. Pour la commerçante Bita Clémentine, les pouvoirs publics devraient mettre toute en œuvre pour créer les meilleures conditions d’assainissement de ce marché. La présidente de comité de marché, Ngamvouli Suzanne très comblée a dit que l’acquisition des places dans ce marché relevait du pouvoir de la Mairie centrale à la suite d’un recensement effectué auprès des commerçants de l’ancien marché.

Grand motif de satisfaction aussi pour les élus locaux. Pour le conseiller départemental de Talangai Rolland Valer Okouélé, ce marché est une œuvre gigantesque d’un enfant du Congo qui a « offert à la population du quartier 68 Talangai quelque chose de très bien qui va créer des emplois. »

A noter que, la construction du Marché Maman Mbouala est une promesse faite par le député Claudia Sassou N’Guesso à ses mandants lors des campagnes législatives de 2012. Saisissant l’occasion, l’administrateur maire de l’arrondissement – Ouénzé, Marcel Ganongo a émis quelques doléances au pouvoir public. Il s’agit notamment de l’inauguration du nouveau siège de Talangai et l’accélération des travaux de finition du marché de l’intendance.


Le marché Maman Mboualé qui croulait hier sous le poids de l’âge avec des étals aux normes rudimentaires placé de part et d’autre d’une avenue où véhicules, vendeurs et piétons se disputaient le passage et qui présentait un état piteux pendant la pluie n’inspire plus pitié en ce début d’année 2016.
Les lamentations des habitants et vendeurs de ce marché sont arrivées dans les oreilles du député de la circonscription, Claudia Sassou Nguesso qui n’a pas tardé d’aller toucher la réalité du doigt. Et devant la presse, elle n’a pas manqué d’évoquer le triste souvenir. Faire des provisions hier au marché Mboualé, indique –t’elle, n’était pas chose facile. Elle a noté que, compte tenu de la taille des étals dont l’état était à désirer, il fallait se courber pour circuler.
Face à cette situation de précarité des commerçants, Claudia Sassou nguesso a pris son bâton de pèlerin, a-t’elle précisé devant la presse, pour plaider auprès de la délégation des grands travaux pour que ce projet aboutisse. « …ce n’est pas seulement une promesse de campagne, mais le marché est là » a conclu Claudia Sassou Nguesso.
Mboualé, un nom historique
Porté par le nom historique de la maman du président Marien Ngouabi ( 3 ème président du Congo 1968-1977), ce marché a été délocalisé en 2012. Et selon le secrétaire général de la ville de Brazzaville, qui a présenté ses caractéristiques techniques, il comprend 4 pavillons constitués chacun de 4 colonnes repartis en 919 tables fixées en bêton. Pour les autres équipements, on peut noter une bâche à eau alimentée par la SNDE, une cabine modulaire d’électricité, un forage d’une capacité maximale susceptible d’alimenter un quartier sans oublier des bureaux administratifs, des latrines et un lieu de stockage des ordures.
Du côté des bénéficiaires, la joie a été à son comble. Pour la commerçante Bita Clémentine, les pouvoirs publics devraient mettre toute en œuvre pour créer les meilleures conditions d’assainissement de ce marché. La présidente de comité de marché, Ngamvouli Suzanne très contente et adit que l’acquisition des places dans ce marché relevait du pouvoir de la Mairie centrale à la suite d’un recensement des commerçants de l’ancien marché. Grand motif de satisfaction aussi pour les élus locaux. Pour le conseiller départemental de Talangai Rolland Valer Okouélé, ce marché est une œuvre gigantesque d’un enfant du Congo qui a « offert à la population du quartier 68 Talangai quelque chose de très bien qui va créer des emplois. »
A noter que, la construction du Marché Maman Mbouala est une promesse faite par le député Claudia Sassou N’Guesso à ses mandants lors des campagnes législatives de 2012. Saisissant l’occasion, l’administrateur maire de l’arrondissement – Ouénzé, Marcel Ganongo a émis quelques doléances au pouvoir public. Il s’agit notamment de l’inauguration du nouveau siège de Talangai et l’accélération des travaux de finition du marché de l’intendance.


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements