Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
COMMUNIQUE

Burkina Faso- Cameroun, L'exil avale Mme Guerandi Maiworé Elisabeth: les Condoléances des associations camerounaises de Belgique aux amis et à la famille Guerandi


Alwihda Info | Par Cellule de Communication - 5 Mars 2017 modifié le 5 Mars 2017 - 05:18

Les conditions de son décès, ne sont pas encore connues. Mais, ce que nous savons, c'est que cette vaillante femme a vécu ses derniers moments dans une grande souffrance morale, après le kidnapping et la disparition de son époux il y a de cela un peu plus de deux ans.


Reposes en paix Elisabeth Nguerandi auprès de nos aïeux

D'après nos sources, madame ÉLISABETH MAIWORÉ GUÉRANDI, est décédé à Ouagadougou dans la nuit du 1er au 2 mars 2017.

Les conditions de son décès, ne sont pas encore connus. mais, ce que nous savons c'est que cette vaillante femme a vécu ses derniers moments dans une grande souffrance morale, après le kidnapping et la disparition de son époux il y a de cela un peu plus de deux ans.

Nous saluons aujourd'hui la mémoire de cette femme courageuse, téméraire, disparue sans avoir vu le Cameroun se libérer des forces occultes qui obstruent le pays de la voie de la liberté.

L’étrange cruauté du destin l’a frappé de cette même violence, sur une terre étrangère, alors qu’elle s'est installé depuis les années 80 à la suite du putsch manqué de 1984 au Cameroun.

Chez Guerandi Maiworé Elisabeth, le combat pour le Cameroun ne tenait pas d’un principe abstrait ; elle savait que la vitalité du Cameroun était nécessaire à son propre accomplissement et de celui des Camerounais.

Voilà, peut-être, le secret de son acharnement à rester dans l’œil du cyclone, alors que nombreux sont les combattants d’hier qui ont depuis déposé les armes.

Il faudrait laisser Raymond Aron dire « au revoir » à Guerandi Maiworé Elisabeth, tous les deux étaient des passionnés de la liberté. « L’existence humaine est dialectique, c’est-à-dire dramatique. » On pourrait ajouter absurde. RIP la mère.

Fait à Bruxelles le 03 mars 2017.

Pour l’APJE : Roufaou OUMAROU
Le Cebaph : Hugues SEUMO
Le Mouvement de février 2008 : Marcel TCHANGUE
Le Code : Elie KADJI
Asbl Soliuni: Eric NGUEMALEU
Action Solidaire Internationale: Gisele EMEGUE