Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
Revue de Presse

« C’est une vraie ingratitude que de s’en prendre ainsi au Tchad et aux tchadiens » (Idriss Déby)


- 2 Janvier 2014 modifié le 2 Janvier 2014 - 18:34


Le Président de la République souligne que ceux qui ont assassiné des tchadiens ne resteront pas impunis. « Nous mettrons tous les moyens qu’il faut pour rapatrier nos compatriotes. J’appelle tous les tchadiens à la solidarité face à cette situation que vivent nos frères. Qu’ils viennent apporter leur soutien à ces enfants, femmes et vieillards qui ont tout perdu et se trouvent dans une précarité totale», invite le Chef de l’Etat.


Les retournés de la RCA reçoivent la visite du Chef de l’Etat.
Les retournés de la RCA reçoivent la visite du Chef de l’Etat.
N'DJAMENA (Tchad) - Le Président de la République accompagné du Premier ministre, Kalzeubé Pahimi Deubet,du ministre de l’Action sociale, Mme Baïwong Djebergui Amane Rosine, celui de l’Intérieur et de la sécurité publique, Mahamat Yaya Oki Dagache ainsi que du Secrétaire d’Etat chargé des Tchadiens de l’étranger, Mme Isabelle Housna Kassiré, a rendu visite aux ressortissants tchadiens rapatriés de Centrafrique, dans les centres sociaux 7, 2 et 3 de la capitale.

« La situation de ces compatriotes qui ont tout perdu et qui se trouvent dans un dénuement total est préoccupante. Enfants, vieillards et femmes resteront marquer par cette situation », affirme la Présidence de la République.

Actuellement près de 10.000 tchadiens sont rentrés officiellement au pays après les événements survenus en Centrafrique où les tchadiens sont victimes de persécutions.

Le Président de la République a exprimé toute sa solidarité. « Vous nous avez sorti d’un traquenard, d’un guêpier que nous nous croyons enfermés pour de bon. Merci de nous avoir sauvé et sauvé tous vos compatriotes de la mort. Nous avions vécu l’enfer», témoigne une dame qui a laissé des larmes coulées sur ses joues fatiguées par les épreuves endurées.

Certains enfants ont quittés en laissant leurs parents. "Nous nous sommes retrouvés à l’aéroport avec mes tantes. Mes parents sont restés à Bangui. Nous n’avons pas de leurs nouvelles",explique Issa Hamdane, âgé d’environ 16 ans.

Très remonté contre cette situation vécue par les tchadiens en RCA, le Chef de l’Etat a déclaré que cela est inadmissible. « La situation qui a conduit à cette dégénération est regrettable. Les tchadiens ne méritent pas cela. Tout le monde sait que nous avons mis tous les moyens, matériels, humains et financiers pour que ce pays frère retrouve la paix et la stabilité. Depuis des siècles, les deux pays entretiennent de très bonnes relations et les deux peuples ont vécu en parfaite harmonie. Nous avons accueilli et accueillons toujours des centrafricains chez nous. Ils sont plus de 150 000 qui vivent au Tchad, leur seconde patrie. Ils ne sont jamais inquiétés.», a déclaré le Chef de l’Etat.

« Pourquoi s’en prend-on de la sorte aux tchadiens ? »

« Pourquoi s’en prend-on de la sorte aux tchadiens? Comment peut-on, avec une cruauté inhumaine, s’en prendre à des enfants, des vieillards et à des femmes sans défense? Quel est leur tord ? Quel mal que le Tchad a fait aux centrafricains? », s’est interrogé le Chef de l’Etat avant d’ajouter que « C’est une vraie ingratitude que de s’en prendre ainsi au Tchad et aux tchadiens ».

Le Président de la République souligne que ceux qui ont assassiné des tchadiens ne resteront pas impunis. « Nous mettrons tous les moyens qu’il faut pour rapatrier nos compatriotes. J’appelle tous les tchadiens à la solidarité face à cette situation que vivent nos frères. Qu’ils viennent apporter leur soutien à ces enfants, femmes et vieillards qui ont tout perdu et se trouvent dans une précarité totale», invite le Chef de l’Etat.

Le Président de la République a donné des instructions au Premier ministre, Kalzeubé Payimi Deubet pour accélérer l'aide.