Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
REACTION

CENTRAFRIQUE : « Ne tuez pas votre prochain que Dieu a déclaré sacré » (6 :151)


Alwihda Info | Par Bruno-Serge PIOZZA - 12 Février 2014 modifié le 12 Février 2014 - 08:30


Par Bruno-Serge PIOZZA

CENTRAFRIQUE : « Ne tuez pas votre prochain que Dieu a déclaré sacré » (6 :151)
Dieu a rendu la vie humaine sacrée. Il a préservé le respect des individus et a fait de toute agression contre eux (Musulmans où Chrétiens) le plus grand péché. Le coran où la bible a décrété ceci : « Quiconque tue une personne non reconnue de meurtre ou de dépravation sur terre, c’est comme s’il avait tué l’humanité entière »(5 :32).Or les relations entre les membres d’une société est basée sur la sauvegarde de la fraternité,le lien solide qui les attaches les uns aux autres et aussi la préservation de leur sang, de leur honneur et de leurs biens. La situation en Centrafrique en ce moment me pousse à analyser l’attitude et le comportement des Sélékas et anti balaka qui se disent croyants et qui sont de surcroit des véritables machines à tuer, assassins et fauteurs de trouble.

La bible ou le coran nous dit que le genre humain est en effet dans sa totalité une seule et même famille. Aussi , l’agression contre l’un de ses individus est en réalité une agression et un défi contre tout le genre humain. Par ailleurs l’attitude des fanatiques aveugles Musulmans ou chrétiens qui suivent encore dogmatiquement les Sélékas et les anti balaka me laisse présager qu’ils ne sont pas des vrais musulmans ou chrétiens car Dieu a bien dit : « Quiconque tue intentionnellement un être humain ou croyant, subira comme sanction l’Enfer pour l’éternité. Dieu sera courroucé contre lui, le maudira et lui préparera un châtiment terrible »(4 :93).

Le Prophète(Que la bénédiction et le salut de Dieu soient sur lui) a dit « Dieu admet plus facilement la disparition de tout l’univers que la mort d’un seul homme musulman ou chrétien ».Il dit aussi : « IL se peut que Dieu pardonne tout péché, sauf celui de l’homme qui associe quoi que ce soit à Dieu ou de celui qui tue intentionnellement un croyant ».

Dans ces cas de figure, Comment peut-on rendre la vie à celui qu’on a tué et comment peut-on obtenir son pardon ?
L’attitude des anti balaka et des rebelles seleka n’a rien à voir avec ce que Dieu nous a demandé de faire envers notre prochain. Selon le livre saint Dieu exalté a dit : « Ceux qui n’invoquent aucun autre Dieu à côté de Dieu, qui ne tuent pas, sauf à bon droit, l’âme que Dieu a rendue sacrée, et qui ne s’adonnent pas à la barbarie ou fornication. Quiconque ne fait pas cela encourt une sanction. Son châtiment sera doublé le jour de la Résurrection et il l’endurera éternellement couvert d’ignominie.Sauf ceux qui se repentent,croient et font de bonnes œuvres ceux-là, Dieu transformera leurs mauvaises actions en bonnes. DIEU EST PARDONNEUR et MISERICORDIEUX »(25 :68-70).

En vérité, Dieu aime ceux qui sont justes. Dieu vous défend uniquement de vous lier d’amitié avec ceux qui vous tuent, qui vous ont chassés de vos maisons et qui ont participé à votre expulsion. Il faut être justes et équitables avec les chrétiens qui ne combattent pas les musulmans, il en est de même pour les musulmans et ne les chassent pas de leurs maisons (c’est-à-dire qu’il n’y a ni guerre ni animosité), mais il appelle à être bons et généreux avec eux. Or, la bonté et la générosité sont à un degré encore plus haut que la justice.

Si j’avais dit au début que ce verset incitait à être juste avec les chrétiens tout comme les musulmans, c’est parce que Dieu exalté dit : « Dieu aime ceux qui sont justes ». Le croyant s’efforce toujours de réaliser la volonté de Dieu. Si DJOTODIA est un bon chef son équipe c'est-à-dire les rebelles Sélékas devraient suivre son exemple ou son chemin mais le résultat est là ; très alarmant et c’est exemple est écrit dans le coran et la bible : « Quand un berger est bon tout le troupeau mis sous sa garde est bon, et quand il est mauvais tout le troupeau le devient ». Djotodia et les seleka ont prit le pouvoir sans effusion de sang. En tant que chef, il devrait remettre de l’ordre dans son entourage mais il a laisser faire ses troupes ce qui a occasionné aujourd’hui ce conflit interminable entre les deux communautés qui vivaient paisiblement et de surcroit à occasionner la mort des milliers des innocents et dont certaines ont tout perdu avec des familles séparées et déchirées.
Comme Djotodia et les Séléka ne sont plus au pouvoir. Il est question de faire la paix entre nous musulman et chrétien selon le livre saint. Il est inadmissible qu’un mois après le départ de DJOTODIA nos maman, nos tantes,cousins , pères , cousins et frères musulmans continuent de fuir où de se faire massacrer par des personnes sans cœur ni cerveaux. Il est temps d’enterrer la haine et la vengeance et de faire une grande place à la paix, le pardon et à la réconciliation. Le temps n’est plus à guerre car Dieu ne regarde pas votre apprence mais il regarde vos cœurs et les actes ne valent que par leurs intentions et chacun n’a que ce qu’il a eu l’intention de faire.Telle est l’importance des actes du cœur et des choses de l’âme dans le coran et la bible.

Par Bruno-Serge PIOZZA


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements