Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

COP22: Denis Sassou N’Guesso annonce la création d'un fonds bleu pour le bassin du Congo


Alwihda Info | Par Olive Jonala - 16 Novembre 2016 modifié le 16 Novembre 2016 - 17:29

La vingt-deuxième conférence des parties à la convention cadre des Nations unies sur les changements climatiques (COP 22) a entamé le 15 novembre, la réunion de Haut Niveau de la Convention-Cadre, en présence d'une cinquantaine de chefs d'Etat et de gouvernement, parmi lesquels le Président congolais Denis Sassou N’Guesso qui a annoncé la création d’un fond bleu pour les pays du bassin du Congo.


« L'atténuation des effets climatiques et l'innovation en matière d'adaptation », c’est le thème de la vingt-deuxième conférence des parties à la convention cadre des Nations unies sur les changements climatiques (COP 22), ouverte le 7 novembre dernier dont le coup d'envoi de la réunion de Haut niveau a été officiellement donné le 15 novembre avec la désignation de Salaheddine Mezouar, ministre marocain des affaires étrangères et de la coopération, comme président de la COP22.

Par la suite, les participants ont suivi les déclarations des chefs d’Etat et de gouvernement, dont celle du chef de l'Etat congolais. Denis Sassou N’Guesso qui a annoncé la création d'un fonds bleu pour le bassin du Congo. Il s’agit d’une nouvelle initiative de développement durable qui se situe au-delà de la simple gestion concertée des écosystèmes forestiers de ce bassin.

Ce fond bleu vise, selon le président congolais, à redessiner les bases de l'économie de la région du bassin du Congo, en passant de la simple exploitation des forêts à un développement durable et innovant de l'exploitation des ressources renouvelables des eaux du Congo et de ses affluents. Il s'inscrira, a-t-il poursuivi, dans ce que la commission économique pour l'Afrique a défini comme « l'économie bleue », en garantissant des solutions tant au niveau économique qu'environnemental.

De plus, a déclaré Denis Sassou N’Guesso, le fond bleu du bassin du Congo accompagnera le développement des projets dans des secteurs clés pour le renforcement de l'économie de la région, en offrant une alternative viable à la déforestation. Le fonds bleu proposera, en outre, des subventions renouvelables chaque année à hauteur de 100 millions d'euros avec des engagements à long terme ; œuvrant pour la protection de l'environnement et pour la réduction des effets du réchauffement climatique dans la région, a-t-il conclu.

En marge de la réunion du haut niveau de la COP22, il s'est tenu, ce 16 novembre en fin de matinée au palais de congrès de Marrakech, un sommet réunissant la trentaine des chefs d'Etat africain à l'initiative du Maroc, pays organisateur de la conférence sur le climat. Intitulé " le sommet de l'action africaine", la rencontre à pour objectif affiché de construire un modèle Africain de développement durable. Il s'agit de rappeler les engagements des pays avancés de mobiliser 100 milliards de dollars d´ici 2020 pour aider les pays en voie de développement. Les chefs d'Etat ont également mis au point une vision commune pour défendre les revendications du continent, notamment en ce qui concerne le financement de la protection de l'environnement et le transfert de technologie.