Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
ACTUALITES

Cameroun: ACCUSÉS DE DÉTOURNEMENT DES PRIMES ALLOUÉES AUX SOLDATS QUI LUTTENT CONTRE BOKO HARAM


- 19 Mai 2017 modifié le 19 Mai 2017 - 07:39

C'est le site Afric Telegraph qui révèle l’information des bruits de botte qui se planifient au sein de l’armée à cause d’un détournement des deniers publics.


18 Mai 2017 Afrique Media Deux officiers de l’armée sont accusés de détournement des primes allouées aux soldats qui luttent contre la secte Boko Haram Les colonels Fosso Moïse, contrôleur général de l’armée et Eyouma Prothé chargé d’études à l’inspection technique de l’état-major de l’armée de terre sont pointés du doigt .De ce fait conformément aux normes établies par la république. Ils seront entendus par le ministre de la défense Joseph Béti Assomo le 27 mai prochain. D’après le journal en ligne les soldats camerounais déployés dans la région de l’Extrême-Nord du pays dans le cadre de la lutte contre Boko Haram sont de mauvaise humeur depuis quelques semaines. En cause, près de deux ans de salaires impayés. Pourtant, le ministère de la défense a alloué des salaires et primes à ces soldats. Ces derniers risquent leurs vies pour défendre l’intégrité nationale. Une enquête est ouverte pour clarifier la situation. En réponse à la convocation du ministre délégué à la présidence chargé de la défense Joseph Béti Assomo, les deux officiers de l’armée seront entendus par le Mindef le 27 mai prochain à Yaoundé. Le temps que la fête nationale du 20 mai se déroule. Il faut rappeler que les problèmes de détournement des salaires et primes des soldats ne sont pas nouveaux. Des cas similaires ont déjà été décriés au Cameroun. Cela a d’ailleurs été à l’origine de la marche des militaires en 2015. Ils réclamaient 24 mois de primes du temps de l’ancien ministre de la défense Edgar Alain Mebe Ngo’o. Par ocameroun