Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
SCOOP

Cameroun:Ce château privé qui fait du buzz


Alwihda Info | Par - 20 Avril 2017 modifié le 23 Mai 2017 - 12:18

Des images d’un château privé semblable au château du nouveau président américain que l’on a eu l’occasion de découvrir après son élection, ont envahi l’actualité.L'agence digitale d'informations lescoopsducamer a révélé l'exclusivité.


L'une des résidences d'un fonctionnaire
L'une des résidences d'un fonctionnaire
"Les dites images nous font craindre soit la provocation, soit une intoxication pure et simple, soit une méprise ou une erreur sur la localisation du pays ou de la ville"; a déclaré le professeur Shanda Tonme dans une correspondance adressée mercredi,au premier ministre camerounais.
Selon l'agence digitale d'informations www.lescoopsducamer.com , le diplomate-écrivain,par ailleurs président de la la Commission indépendante contre la corruption et la discrimination exhorte,le Gouvernement, "à se pencher très sérieusement lors de la prochaine session du conseil de cabinet, sur le sort de l’article 66 de la constitution de 1996 relatif à la déclaration du patrimoine des élus et des hauts fonctionnaires". Cette disposition est le seul remède à l’enrichissement illicite, au pillage des caisses publiques qui s’est accéléré et à l’exportation frauduleuse des capitaux. En effet la ville de Yaoundé et ses environs sont couverts de chantiers d’immeubles gigantesques dont il est urgent de retracer les sources de financement. Il en est de même des pourtours de l’ambassade des Etats Unis dans le quartier du Golfe, où des résidences en milliards en nombre impressionnant, seraient la propriété de fonctionnaires dont le salaire dépasse à peine 300.000 FCFA.
Jeudi,revenant sur l'affaire dite des "chateaux",l'agence digitale d'informations lescoopsducamer.com a publié en exclusivité la mise au point de l'intellectuel shanda Tonme(http://lescoopsducamer.com/ils-sont-tout-simplement-dangereux/) . Le défenseur des droits de l'homme constate avec regret que:"Le débat sur l’affaire a pris une tournure regrettable, en se glissant vers l’incitation à la haine et à la mise en danger de l’ordre public et de la cohésion nationale".

Ismael Lawal
Correspondant d'Alwihda Info à Yaoundé, Cameroun. +237 695884015 En savoir plus sur cet auteur


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 20 Septembre 2017 - 14:17 Cameroun:Trois dirigeants de Vodafone en fuite ?