Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Cameroun /Consommation:Disponibilité des stocks dans les marchés


Alwihda Info | Par - 21 Décembre 2016 modifié le 21 Décembre 2016 - 21:46

Depuis quelques jours, le ministre du Commerce Luc Magloire Mbarga Atangana est sur le terrain à travers le pays, pour s’assurer de l’approvisionnement en certains produits de grande consommation.


Les consommateurs peuvent être rassurés.
Les consommateurs peuvent être rassurés.
Dans la poursuite de la politique gouvernementale de lutte contre la vie chère, et à l’approche des fêtes de fin d’année, période propice aux manœuvres spéculatives, le ministre du Commerce est sur le terrain depuis le 16 décembre 2016. Il s’agit de mesurer le résultat des mesures prises en amont. Accompagné de ses proches collaborateurs, Luc Magloire Mbarga Atangana est allé dans certains marchés et entrepôts de la ville des villes de Yaoundé et de Douala, s’assurer de la disponibilité de certaines denrées alimentaires. Pour l’heure, il ressort que « toutes les denrées sont globalement disponibles, mais il faut organiser et dynamiser les marchées avec des points d’animation d’espaces commerciaux », rassure le ministre du Commerce.
Dans cette optique, il est organisé par les soins de ses services, une quinzaine de Noël des produits issus des Agropoles du pays qui a débuté le 18 décembre dernier. Déjà, pour ce qui est de la viande bœuf, le Syndicat des bouchers du Cameroun que préside Nyambi Mominou a procédé à une baisse de 300 Fcfa sur le prix du kilogramme. Avec l’appui de tous les acteurs du secteur, principalement ceux du marché du bétail, les prix concertés ont été fixés à 2500 Fcfa (viande sans os) et à 2000 Fcfa (avec os). La même tendance baissière est effective dans les poissonneries de Congelcam, pour toutes les variétés.
Réglementation en vigueur
A la société Soacam, les entrepôts disposent en stocks suffisants, des denrées telles que le riz, le savon, les pâtes alimentaires, le sel, la tomate en sachet, l’huile et le sucre dont seule la demande est légèrement supérieure à l’offre. « Les consommateurs peuvent être rassurés. Ils vont trouver régulièrement le sucre, nous avons 4 000 cartons qui sont en route depuis Mbandjock », déclare Nana Bachirou, responsable régional Centre-Sud-Est. Il faut rappeler que la visite du ministre du Commerce a commencé par le centre emplisseur de bouteilles de la Société camerounaise de dépôts pétroliers (Scdp). Sous la conduite de Maloum Bra, chef des dépôts de Yaoundé, Luc Magloire Mbraga Atangana et sa suite ont assisté à l’opération d’affûtage du gaz domestique destiné aux différents marqueteurs de la place, et au profit desquels, une amélioration des approvisionnements a été opérée. Pour l’heure, l’on est à l’abri de toute pénurie de gaz domestique, étant donné que les besoins exprimés (8 000 bouteilles) n’atteignent pas la capacité de production de l’usine du quartier Nsam qui s’élève à 130 tonnes, soit environ 11 000 bouteilles.
La même assurance en provenance de la Société nationale de raffinage (Sonara), fait état d’une capacité d’autonomie de de six jours. Etant donné que pour approvisionner les marchés, il faut assurer la production, le ministre du Commerce et son collègue de l’Elevage, des Pêches et des Industries animales, le Dr Taiga, ont effectué une visite auprès de deux unités de production le samedi 17 décembre 2016. En matinée, la délégation interministérielle a été reçue au Complexe de l’élevage d’Abang (porcs), situé à une trentaine de kilomètres de Yaoundé, et que dirige Mme Yvette Fouda. Puis, elle s’est rendue dans la région de l’Est, au lieu-dit Zoguela (arrondissement d’Atok). Au cours de cette deuxième étape, le promoteur aqua-pastoral Thierry Mbane a présenté aux officiels, ses quatre étangs piscicoles, d’une capacité d’environ 10 tonnes de poisson, et dont la toute première production sera écoulée, dès ce lundi 19 décembre à l’esplanade du ministère du Commerce, dans le cadre de la quinzaine commerciale de Noël.
Pendant ce temps, en attendant d’autres étapes, la caravane du ministre du Commerce s’est déployé dans les marchés de la ville de Douala. Le lendemain, le ministre du Commerce a présidé l’ouverture de la cinquième édition de la foire gastronomique du Ndé, dans la région de l’Ouest dénommé « Gastro Ndé’Lices » sur le thème, « les arts culinaires du Ndé : facteurs de cohésion sociale et de l’émergence du Cameroun en 2035 ».