Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
Informations

Cameroun : Deux "boucles métropolitaines" rétrocédées à Camtel


Alwihda Info | Par - 22 Décembre 2015 modifié le 22 Décembre 2015 - 15:27

Une infrastructure de plus, qui vient accroitre la capacité de la Cameroon telecommunications à offrir à la clientèle, les services à valeur ajoutée.


David Nkoto Emane:"Notre réseau de clients pour ce service se situe déjà à plus de 1340 abonnés en essai"..
David Nkoto Emane:"Notre réseau de clients pour ce service se situe déjà à plus de 1340 abonnés en essai"..
Une semaine après sa visite à la Cameroon telecommunications, la ministre camerounaise des postes et télécommunications a procédé mardi, à la rétrocession des boucles métropolitaines en fibres optiques, construites à Yaoundé et Douala. 
En remettant mardi, à Camtel, la gestion des deux boucles métropolitaines de Yaoundé et Douala, longues respectivement de 57 et 50 kilomètres, le directeur général de la Camtel a déclaré que :« la Minpostel a permis que le linéaire de fibres optiques installé à travers le Cameroun s’élargisse sensiblement, pour se porter à un peu plus de 10 000 kilomètres » .
 Avec ces deux boucles, ces villes se voient dotées d’un potentiel estimable pour desservir les usagers des télécommunications avec efficacité, grâce à la proximité que crée la présence de la fibre optique dans les quartiers résidentiels.
En s’adressant à sa hiérarchie, le directeur général de la Camtel a annoncé qu’: « En ce qui concerne la capitale politique du Cameroun, nous avions déjà construit 153,605 kilomètres de fibre optique sur les artères des routes de cette ville siège des institutions. En y associant les 57km que vous nous attribuez ce jour, Yaoundé peut être fière de brandir un potentiel de 210,605 kilomètres de fibre optique en boucle interne. Pour ce qui est de Douala, la Capitale économique, avant le coup de pouce majeur que vous nous apportez aujourd’hui, elle était déjà détentrice 132,880 kilomètres de fibre optique. Ce que vous nous apportez à l’instant, constitue un atout indéniable, qui prolonge ce potentiel de 50 kilomètres, portant à 182,880 le nombre de kilomètres de cette ville moteur de notre économie ».
David Nkoto Emane a ajouté que : « Les distances que nous vous présentons et qui ont le mérite d’être pointus, sont le résultat des additions de plusieurs actions de déploiement de l’infrastructure nationale des télécommunications, fruit d’une succession de projets effectivement mis en œuvre au nom de l’Etat du Cameroun par son bras séculier qu’est Camtel. Les phases un, deux et trois du Backbone National en fibres optiques, les raccordements prévus dans le programme National Broadband Network (NBN), ont chacun dopé notre réseau numérique, à ce jour parmi les plus grands d’Afrique. Et ce n’est pas fini, disons-nous ».
La signature récente par le Ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire, Louis Paul Motaze, de la convention de financement de la deuxième phase du NBN avec Eximbank China, va consacrer un accroissement sensible de ce potentiel infrastructurel.
Ceci fait suite au décret présidentiel du 30 octobre 2015 conséquemment à la convention que Camtel avait alors signée avec l’entreprise chinoise China Unicom, et dont le partenariat technique ira jusqu’à la réalisation du projet de pose du tout premier câble sous-marin entre l’Afrique et l’Amérique du Sud. 
Tout cela pour quoi faire ?
En tant qu’opérateur infrastructurel, Camtel est chargée de gérer le réseau technique des télécommunications du Cameroun, en mettant à la disposition des entreprises du secteur, l’outil nécessaire au développement du service universel des télécommunications, pour le bénéfice des populations.
A ce jour, a rappelé David Nkoto Emane : « l’ensemble des opérateurs de notre famille tirent le meilleur avantage possible de cette infrastructure, en toute équité, avec parfois, des avantages qui tranchent avec les simples échanges commerciaux. En notre qualité d’opérateur des services et à l’aube de l’année 2016, la plupart des solutions issues du Programme NBN phase un, sont fonctionnels. Le transfert des abonnés vers le nouveau réseau filaire à technologie optique est fait, et beaucoup de clients Camtel expérimentent déjà effectivement ces nouveaux services à volonté. A travers la multiplication des nœuds de raccordement  et du rapprochement de la fibre optique  vers l’abonné final,  la qualité et le débit de l’Internet offert peut monter très haut, désormais. Nous parlons alors du très haut débit disponible au plus près de la clientèle ».

Le directeur général de la Camtel a expliqué que : « L’IPTV qui est l’innovation en termes de services offerts à la clientèle, consacre une Télévision interactive dont les principales  fonctions sont : l’enregistrement des émissions, le retour pouvant aller jusqu’à deux heures en arrière des programmes qu’on aura manqué, la pause sur le direct, mais également la vidéo à la demande, une option supplémentaire qui offre au téléspectateur, un nombre impressionnant de films, de vidéos et autres sujets de son choix. Notre réseau de clients pour ce service se situe déjà à plus de 1340 abonnés en essai. Il faut préciser que grâce à ce service, la Box camerounaise est née, et devra, à travers la seule fibre qui parvient jusqu’à chez vous, à votre bureau, bref à l’endroit où vous sollicitez le service, vous apporter à la fois : le téléphone, l’Internet, la Télévision, et les vidéos suivant la demande ».
A ce jour également, 1377 abonnés sont raccordés à l’IP Centrex pour les communications privées d’entreprises. Une solution qui apporte une souplesse dans la gestion  des échanges sécurisées.
 
Très bientôt aussi, la clientèle expérimentera la Téléphonie sur IP en large bande (la VoBB).
Le service RCS qui permet le chat sur un téléphone Android, simplement grâce à une connexion internet  mobile souscrite auprès des agences Camtel est déjà disponible. « Tous ces services seront bientôt opérationnels » ; a annoncé David Nkoto Emane.
 
 

Ismael Lawal
Correspondant d'Alwihda Info à Yaoundé, Cameroun. +237 695884015 En savoir plus sur cet auteur

EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements