Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
REACTION

Cameroun:FIPCAM manipule la communauté nationale et internationale


Alwihda Info | Par BALLA BALLA Innocent - 12 Avril 2016 modifié le 12 Avril 2016 - 06:02

Siége de FIPCAM à Mfou le chef du village rétablit la vérité


Quand la vérité triomphe des mensonges de FIPCAM

CHEFFERIE TRADITIONNELLE DE 3E DEGRE DE NKOL-NGUET
Mfou – Cameroun


Communiqué


Le chef du village de la Chefferie Traditionnelle de 3e degré de Nkol-Nguet informe la communauté nationale et internationale du gigantesque mensonge sous forme d’article publié le 05 avril 2016 sur le très sérieux site internet Alwidha Info.com.faisant état de ce que la société forestière FIPCAM avait légalement acquis 23 hectares de terrain appartenant à la communauté riveraine et que l’audit environnemental et social avait été réalisé sur ce site en l’an 2008.

Il est à préciser que.
Pour acheter un terrain :
- En premier, il faut que le vendeur signe à l’acheteur une promesse de vente moyennant une compensation d’immobilisation.
- En second, il faut que l’acte de vente proprement dite soit conclu entre le vendeur et l’acheteur par devant un notaire et que le montant de la transaction soit versé au vendeur.
Le montant de la compensation d’immobilisation peut être déduit du montant total résultant de l’acte de vente sur négociation des deux parties.

Pour réaliser un audit environnemental et social (AES)
ou une étude d’impact environnemental(EIE) :
n’a pas respecté totalement l’ancien décret n° 2005/0577/PM du 23 février 2005, par exemple les audiences publiques avec les représentants des populations riveraines n’ont pas été tenues. Pour preuve aucun procès verbal de consultation publique n’a jamais été signé par ce qu’aucune réunion n’a jamais été tenue. Pourtant c’est un élément clé, incontournable quant à la délivrance des certificats y relatifs (EIE/AES).
En plus, FIPCAM n’a jamais fait parvenir aux représentants des populations 30 jours avant la date de la première réunion un programme de consultations publiques, le mémoire descriptif et explicatif de l’activité et des objectifs de la concertation préalablement approuvé par le ministère de l’environnement.
Aucun communiqué du ministère de l’environnement lançant la tenue de l’audit environnemental et social sur le site de l’usine de FIPCAM à Nkol-Nguet n’est parvenue à la communauté.

Si FIPCAM avait légalement acquis 23 hectares de terrain appartenant à la communauté riveraine et que l’audit environnemental et social avait été réalisé selon les procédures en vigueur au Cameroun.
Alors je demande à FIPCAM :
- de publier l’acte de vente du terrain, qui, porterait ma signature pourtant que je n’ai jamais signé.
- de publier le registre des réunions et le procès verbal de consultations publiques.
- de présenter la décharge du programme de consultations publiques, le mémoire descriptif et explicatif de l’activité et des objectifs de la concertation, que moi en tant que le représentant des populations aurait déchargé en l’an 2008.
Concernant les ex-délégués du personnel qui ont déposés des plaintes contre FIPCAM, ils ont été licenciés abusivement pour avoir refusé de cautionner la fraude contre les intérêts de l’Etat du Cameroun. (Voir une première décision du ministère du travail sur ce lien : www.alwihdainfo.com/Cameroun-Le-directeur-general-de-FIPCAM-refuse-de-respecter-une-decision-du-ministere-du-travail_a29879.html), d’autres verdicts sont attendus. Le reste des paroles ou écrits des manipulateurs de FIPCAM n’est que fumisterie.
Les dirigeants de la société FIPCAM sont des menteurs et des hors la loi.
En plus, les véritables rédacteurs de l’article publié n’ont pas eu le courage nécessaire pour signer leurs inepties et l’ont plutôt attribué au journaliste Nestor Nga Etoga du site internet Alwidha Info.com selon le démenti communiqué par la direction de cet organe de presse.
En outre, le collectif mille patriotes que je préside soutient mordicus le porte parole et tous les ex-délégués du personnel de FIPCAM face à notre action de défense des intérêts de la communauté et de la nation camerounaise.

Mfou, le 11 avril 2016

Le chef du village
Sa majesté BALLA BALLA Innocent
Officier du mérite camerounais
Ex-copropriétaire du site de la société FIPCAM


S/C BP: 35362 Yaoundé-Cameroun / Tel: 699 171 935 / Email: millepatriotes@gmail.com


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements