Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
SCOOP

Cameroun:Le vieux trône de plus de 60 ans vendu à 10 millions Fcfa


Alwihda Info | Par - 24 Mai 2016 modifié le 24 Mai 2016 - 19:40

Entièrement sculpté à la main, l’objet d’art est la désormais propriété de sa Majesté TENKEU SIMO FONGZOSSIE Josué, Roi des Bagam, dans le département des Mbamboutos région de l’Ouest Cameroun.


Selon le tri-quotidien camerounais en ligne www.echosducameroun.com   qui a assisté à la transaction : « La cérémonie de remise de ce vestige de l’art Tikar a eu lieu  à GALAM par BAGAM,  à la résidence du Docteur Clément Petsoko, premier adjoint au chef de la communauté Bagam de Yaoundé et par ailleurs Président d’Honneur du festival MENGA’AKA ; devant les chefs traditionnels de 3ème degré  de ce groupement, les chefs des communautés,les autorités politiques et religieuses venus accompagner leur Chef Supérieur à l’occasion.
Ce trône est le deuxième du genre fabriqué par NJI NDAM , Prince TIKAR ,âgé aujourd’hui de 82ans. Le premier serait dans un musée d’objets d’art contemporain en Allemagne et serait l’une des principales attractions de ce musée.
Rencontré au quartier artisanal à FOUMBAN, deux  jours plus tard, NJI NDAM, l’artisan a tenu à préciser   que : « l’arbre sculpté pour  ce trône a cette particularité de saigner comme un être humain et aurait plus de 600ans d’âge. Car, il faut plusieurs centaines d’années pour atteindre un diamètre admissible pour tailler un trône Royal ».
D’après le sculpteur : « la deuxième particularité de ce trône  est qu’il serait un bouclier contre toute flèche mystique  ou maléfique  lancée vers le récipiendaire, en même tempsqu’ il retournerait  cette dernière à l’expéditeur ». Selon plusieurs témoignages des initiés à la culture TIKAR, « ce trône protègerait et remplirait de bénédictions tous ceux qui s’y approcheraient ».
Le comité d’organisation du FESTIVAL  MENGA’AKA piloté par MARQUISESOUOWOUOKUIE a expliqué par ce don à l’endroit de leur Roi et leur groupement, vouloir « restaurer le lien ombilical qui devrait lier tout MENGA’AKA à ses racines, sa culture, son histoire et appeler à la mobilisation de tous les fils et filles MENGA’AKA pour la valorisation et la promotion de leur culture ».
Annoncé du 13 au 20 août 2016 à BAGAM-GALIM un festival culturel qui va permettre à ce peuple de faire montre de son savoir faire culturel devant des milliers d’invités qui viendront du Cameroun, mais surtout de la France, des Etats-Unis et d’Allemagne.
Le festival entant se muer en une niche d’opportunités pour ce peuple longtemps resté replié sur lui-même, qui pourtant, a tout à gagner à s’ouvrir à l’extérieur.
Dr Clément Petsoko,   Président d’honneur dudit festival, fervent ambassadeur de sa culture et initiateur de cette cérémonie  soutient pour sa part que : « Culturellement parlant le peuple MENGA’AKA a tout  pour séduire, plaire et faire peur à ceux qui ont voulu obnubiler l’histoire».
 
 
 

Ismael Lawal
Correspondant d'Alwihda Info à Yaoundé, Cameroun. +237 695884015 En savoir plus sur cet auteur

EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements