Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Cameroun-Lutte contre Boko Haram:Le premier maitre Adamou Pierre est mort hier soir au front!


Alwihda Info | Par - 24 Juillet 2015 modifié le 24 Juillet 2015 - 11:29

"Il est décédé de suite d'une maladie pour laquelle il n'avait pas d'argent pour se soigner"; a appris dans la nuit de mercredi à jeudi, alwihdainfos, depuis la ligne de front.


Mercredi soir, 20h36minutes. Alors que je parcours à pied, seul, sur du sable mouvant  et dans la nuit sombre, la petite ville de Moulvoudaye dans le Mayo-Kani, Extrême-Nord du Cameroun, un message en provenance d’une source sur la ligne de front, tombe sur mon téléphone: « Bonsoir, je vous annonce la mort du premier maitre (adjudant)Adamou Pierre ». Le choc du message m’oblige à marquer un temps d’arrêt. Je m’assois sur mon sac au dos pour décrypter la nouvelle. Le premier maître Adamou Pierre était un ami parti il y a plusieurs mois au front pour mener la guerre contre les « fous d’Allah », les terroristes Boko Haram. La nouvelle de sa mort n’est pas apprendre à la légère. Je relance ma source qui, la voix tremblante, réitère son information tout en précisant que : « notre camarade n’est pas tombé sous les balles de l’ennemi, mais plutôt est mort suite à une maladie pour laquelle il n’avait pas d’argent pour se soigner. Suite à cela, les autres éléments voulaient abattre mercredi soir le lieutenant de vaisseau Mebo Mebo, commandant le  détachement de Makary ».Je tente en vain de joindre directement le premier maître Adamou pierre. J’appelle une troisième source au front qui me répond brutalement : « nous sommes en deuil ! Notre camarade Adamou vient de nous abandonner au front suite à une maladie. Il souffrait de paludisme. Quelques jours avant, son corps a commencé à gonfler suite à un empoisonnement provenant du fait que chacun se nourrit comme il peut ».Déjà mardi, Alwihdainfos a appris  les « mécontentements » de certains éléments de la marine camerounaise en détachement au front qui demandent : « la relève, l’amélioration des conditions de vie  des soldats au front et le limogeage du chef d’état major de la marine, le contre amiral Mendoua Jean accusé d’être à l’origine de tout le calvaire du détachement des éléments  de la marine ».
Pour l’heure, a appris alwihdainfos : « la situation est très critique. On arrive même plus à commander un élément ici au front parce qu’il n’a plus de moral et ça va de mal en pire. Nous dormons à l’air libre, sous la pluie, sans équipement de protection et payons nous même les soins avec nos propres sous ».
Alwihdainfos soutient la guerre contre les sauvages de Boko haram. Nous appelons le chef suprême des forces armées du Cameroun, le président Paul Biya, à prendre très au sérieux les doléances des soldats au front.

Ismael Lawal
Correspondant d'Alwihda Info à Yaoundé, Cameroun. +237 695884015 En savoir plus sur cet auteur

EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements