Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
REACTION

Cameroun:Mfou,les populations locales refusent de livrer leurs sigantures à un expatrié pour destituer le chef d’un village


Alwihda Info | Par MOUAFFO Géraldine - 24 Août 2016 modifié le 25 Août 2016 - 04:13

un expatrié de la société fipcam convoque les riverains à une réunion le mercredi 24 août 2016 à 14H


sur 10 familles,seules 2 ont repondu présentes

Le notable MBARGA NTSAMA Joseph se lâche contre son mentor d’expatrié.
Jeudi le 11 août 2016 à 20H, MBARGA NTSAMA Joseph habitant du village et conseiller à la chefferie traditionnelle de 3e degré de Nkolnguet à Mfou convoque une réunion à son domicile sis au quartier SATAN CITY,au menu la communication sur les propositions à lui faite par MULLER Stéphane.
Après que MBARGA NTSAMA Joseph a fini de développer son argumentaire , le président de la jeunesse chrétienne de Mfou prend la parole et dit au conseiller que « les jeunes savent déjà le double jeu que tu joues avec ton nouveau mentor MULLER Stéphane ,soit tu révèles tout ici soit on le fait à ta place et on t’amène à la police ».
MBARGA NTSAMA Joseph va alors vomir abondamment. « MULLER Stéphane m’a offert de l'argent pour financer les jeunes du village, pour qu’ils créent des troubles à la chefferie ainsi d’autres riverains qui auront reçu l’argent profiteront de cet instant de flottement pour demander la destitution du chef du village et me proposeront pour le remplacer. MULLER Stéphane a aussi donné 150 000 FCFA à EDJOA Serges et moi pour qu’on aille organiser un match de football et c’est durant ce match que nous devions commencer à convaincre la jeunesse de Nkolnguet pour faire un soulèvement contre le chef du village. MULLER Stéphane m’a aussi demandé de recueillir un maximum de signatures des riverains illettrés sur une feuille de papier intitulé FICHE DE PRESENCE.il m'a appelé au téléphone pour prendre la progression des pourparlers ».

Des précisions apportées par certains employés de la FIPCAM proches du directeur général ont révélé que MULLER Stéphane veut utiliser ses signatures pour des correspondances déjà écrites au nom et à la place de la communauté locale dans l’intention de manipuler les autorités camerounaises et les organismes internationaux.
MBARGA NTSAMA Joseph poursuit « MULLER Stéphane m’a dit de monter la jeunesse de Mfou contre le président de la jeunesse chrétienne par ce que ce dernier vient de rejoindre le groupe des 35 revendicateurs du quartier SATAN CITY».
Après la communication du riverain MBARGA NTSAMA Joseph, le président de la jeunesse chrétienne cumulativement avec ses fonctions de chargé des dénonciations auprès des institutions internationales a à nouveau pris la parole il a mis en garde la population locale face au danger qu’il y a à signer des documents à blanc en pleine nuit au profit des dirigeants de la FIPCAM. Il a réitéré que plus le temps passe plus les revendications des villageois auront d’effet au niveau national et international.les villageois ont donc intérêt à communiquer.
Selon certains employés et riverains de la société FIPCAM, MULLER Stéphane a pour plan de diviser le village de Mfou dans l’espoir d’ anéantir les plaintes groupées dirigées contre sa personne à tel point que le samedi 20 aout 2016,il a tenté de corrompre une autorité en lui offrant un camion de bois lambris d’essence Padouk et une porte de bibinga que les chargeurs ont tôt fait de filmer avec leurs téléphones portables. Le cortège de deux voitures sortant de l’usine de la FIPCAM à Mfou s’est dirigé vers Yaoundé et s’est à nouveau fait prendre en photo par les riverains.

Certains employés ont informé 3 avocats qui sont descendus sur le terrain lundi matin pour recueillir les témoignages et récupérer les photos. Informé des témoignages qui ont eu cours dans la matinée de lundi, MULLER Stéphane s’est présenté auprès d’un riverain pour demander pardon et essayer d’entrer en possession des photos compromettantes, ll a été purement et simplement chassé.

le mercredi 24 août 2016 à 14H,il a organisé une réunion pour demander aux riverains de faire une liste avec des signatures pour destituer le chef d’un village de Mfou.

MOUAFFO Géraldine
mouaffo_g@yahoo.fr
Journaliste


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements