Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Cameroun : Mme Annick Girardin reçue par Paul Biya


Alwihda Info | Par - 3 Novembre 2015 modifié le 3 Novembre 2015 - 12:59

Au centre des discussions entre la Secrétaire d’Etat française chargée du Développement et de la Francophonie et le président camerounais, des sujets portant sur le climat, la sécurité et la situation des réfugiés centrafricains.


Le président Biya recevant Mme Girardin.
Le président Biya recevant Mme Girardin.
En provenance de la République centrafricaine, un pays en proie à des soubresauts sociopolitiques, la secrétaire d’Etat française chargée du Développement et de la Francophonie, Mme Annick Girardin, est arrivée au Cameroun le 1er novembre 2015. Accompagnée de l’ambassadeur de France au Cameroun, Mme Christine Robichon, elle a été reçue en audience le lendemain, au Palais de l’Unité par le président Paul Biya.
C’est à juste titre que la question relative à la gestion des réfugiés centrafricains a été abordée. En effet, près de 300 000 ressortissants centrafricains, ayant fui l’insécurité et les multiples exactions exercées sur les populations, se trouvent actuellement au Cameroun. A cet effet, la ministre française a loué les efforts du Cameroun, démontrant au passage, le bel exemple de « solidarité sud-sud » et qui trouve sur son chemin, le soutien de la France et de toute la communauté internationale.
Changement climatique
Pour ce qui est de la guerre contre Boko Haram, autre sujet phare des entretiens avec le président Paul Biya, Mme Annick Girardin a déclaré devant la presse que la France reste aux côtés du Cameroun, à travers l’Agence Française de Développement (AFD) comme d’autres partenaires, pour soutenir les projets socio-économiques dans le pays. Il s’agit de développer les localités affectées par les intrusions de la nébuleuse, principalement dans la région de l’Extrême-Nord du pays.
S’agissant du prochain sommet prévu à Paris sur le changement climatique (COP-21), et auquel le président Paul Biya prendra part, la secrétaire d’Etat française a reconnu que les attentes sont, non seulement nombreuses, mais aussi divergentes. Mais il reste que ce sommet devrait aboutir à « un accord contraignant et ambitieux », dira Mme Girardin.
C’est donc une grande responsabilité pour les pays industrialisés pollueurs, et un enjeu tout aussi capital pour les autres pays, eux qui subissent les effets néfastes du changement climatique comme le Cameroun : montée des eaux de mer, désertification, déforestation et dégradation des terres.
En dehors de son audience avec le président Paul Biya, Mme Annick Girardin a été reçue par le nouveau ministre des Relations extérieures, Lejeune Mbella Mbella, jusque-là ambassadeur du Cameroun en France. Enfin, avec les étudiants camerounais, elle a animé un débat portant sur le changement climatique à l’Institut français de Yaoundé.



Dans la même rubrique :
< >

EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements