Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Cameroun : trois trafiquants arrêtés à Dimako


Alwihda Info | Par - 28 Février 2016 modifié le 28 Février 2016 - 11:04

Le 9 février dernier, trois individus ont été appréhendés à Dimako, une localité dans la région de l'Est, pour trafic d'espèces fauniques protégées.


Un tableau inquiétant de l'ampleur du mal.
Un tableau inquiétant de l'ampleur du mal.
Au moment où ils sont tombés dans les filets des agents de la faune, les trafiquants présumés s’apprêtaient à vendre des produits de la faune. Menée par le chef de poste du contrôle forestier et de la chasse, en collaboration avec la brigade de gendarmerie de Dimako, l’opération a bénéficié de l'assistance technique de l’Ong The Last Great Ape Organisation (Laga). Ont ainsi été saisis, cinq crânes de chimpanzés, quatre crânes de gorilles et un crocodile vivant, alors que les trois trafiquants étaient conduits derrière les barreaux.
Cette arrestation a été menée à la suite de celle d'un Nigérian à Bertoua, pour détention et commercialisation illégales des défenses d'éléphant et des écailles de pangolins. Cinq sacs de produits fauniques dont 12 pointes d'ivoire et plus de 200 kg d'écailles de pangolins géants avaient alors été saisis entre les mains d’un homme de 43 ans, interpellé lors d'une opération menée par des agents de la délégation régionale des forêts et de la faune, avec l’appui de la gendarmerie.
L’ampleur d’un massacre
Toutes ces opérations sont effectuées dans le cadre de la convention entre le ministère des Forêts et de la Faune et l’Ong Laga qui a jusqu'ici mené des actions d’envergure au cours des deux derniers mois. On peut citer, entre autres, l'arrestation de trois escrocs à Douala qui tentaient de réaliser une transaction de vente de deux lions et deux petits guépards. Au cours de l'opération de Dimako, il semble que les trois hommes aient obtenu ces produits des braconniers, non loin d'une société d'exploitation forestière de la région de l’Est.
Cette autre opération impliquant des crânes de primates donne une idée sur l'ampleur de l'abattage des singes dans les forêts du Cameroun. L'an dernier, et dans le cadre des opérations effectuées par le ministère des Forêts et de la Faune, avec l'assistance technique de Laga, plus de 80 crânes de gorilles et chimpanzés ont été saisis entre les mains de 28 trafiquants d'espèces sauvages.
Il s’agit là d’un tableau inquiétant de l'ampleur du massacre des grands singes, en particulier dans les quatre régions du pays les plus peuplées de ces espèces : le Littoral, le Centre, le Sud et l'Est.


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements