Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Cameroun : un Centre des urgences à Yaoundé


Alwihda Info | Par - 18 Août 2015 modifié le 18 Août 2015 - 17:40

La première structure du genre en Afrique centrale, dont l’inauguration par le Premier ministre Philémon Yang a eu lieu le 18 août 2015, concentre en son sein, toutes les activités liées à la médecine d’urgence et des catastrophes.


Prendre en charge des patients en détresse.
Prendre en charge des patients en détresse.
C’est une structure de deuxième échelle dans la nomenclature du système de santé. Elle a en son sein un plateau technique composé d’équipements de «dernière génération», selon des informations puisées auprès des spécialistes. En effet, le Centre des urgences de Yaoundé est appelé à prendre en charge, des urgences médicales et chirurgicales, des urgences extra-hospitalières. Il s’occupe également de la régulation, la coordination et la mobilisation des ressources et capacités des formations hospitalières en situation d’urgence et de catastrophe. Le Centre accorde par ailleurs la participation opérationnelle aux plans de secours, ceci en collaboration avec des partenaires en charge de la protection civile. Il participe à la formation du personnel médical et paramédical.
Premier du genre en Afrique centrale, le Centre des urgences de Yaoundé, a une capacité de 60 lits. Le bâtiment qui s’étend sur deux niveaux abrite une salle d’accueil, deux salles de réanimation, deux blocs opératoires, une zone spéciale de traitement des brûlés, une unité d’imagerie dotée d’un appareil conventionnel, un scanner 16 barrettes, une salle pour la pose des plâtres, un laboratoire, une pharmacie et des salles d’hospitalisation. Au niveau du bloc technique, il a été mis en place un système de numération, des moniteurs de surveillance de paramètres physiologiques, un équipement chirurgical pluridisciplinaire pour deux salles d’opération, une chaîne complète de stérilisation du matériel, des équipements chirurgicaux, un équipement de laboratoire et deux ambulances. Quant au compartiment administratif, il est composé d’une salle des conférences, d’une salle d’archives et de bureaux.
Selon le ministre de la Santé publique, André Mama Fouda, seuls seront reçus au Centre des urgences de Yaoundé, les cas de détresse les plus graves. La construction et l’équipement du centre des urgences de Yaoundé ont coûté une somme de 3,250 milliards de FCFA. Les financements sont issus de l’excellente coopération entre le Cameroun et la République de Corée, à travers l’Agence internationale de coopération Coréenne (KOICA). Il faut rappeler que des instructions avaient été donné par le ministre de la Santé publique au personnel de tout faire pour sauver les vies humaines, avant de récupérer les frais des soins.
Ce Centre compte un personnel composé de 265 Camerounais et Coréens, qui ont pour mission de fournir des soins de haute qualité aux patients en détresse. Sur le plan administratif, Augustin Thierry Edzoa, ancien ministre, est le président du comité de gestion du Centre alors que le Dr Louis Joss Bitang à Matock en est son directeur. Enfin, au Cameroun, dans une formation hospitalière publique, on pourra recevoir des patients sans payement préalable.


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements