Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Cameroun : un trafiquant d’espèces fauniques arrêté à Wum


Alwihda Info | Par - 12 Octobre 2015 modifié le 12 Octobre 2015 - 21:23

Il était en détention et pour commercialisation, des ossements de chimpanzés et de mandrill, des espèces intégralement protégées.


L’homme arrêté  à Wum pour trafic d’espèces fauniques.
L’homme arrêté à Wum pour trafic d’espèces fauniques.
Le présumé trafiquant a été interpellé en septembre dernier, lors d'une opération de répression menée par la délégation départementale des Forêts et de la Faune de la Menchum (Nord-Ouest), en collaboration avec la police et de l’Ong Laga. Il a été arrêté en flagrant délit, après avoir emballé dans un sac, huit crânes de chimpanzés, deux crânes de mandrill, et plusieurs autres ossements d’espèces qui n’ont pas pu être identifiés. Alors qu’il était arrivé sur le lieu de la transaction à bord d’une moto, les enquêtes avaient déjà fourni de précieuses informations, ce qui a conduit à la constitution d'une équipe composée des agents du ministère des Forêts et de la Faune et des policiers du commissariat de police de Wum.
Reconnu comme un gros trafiquant, l’homme avait des liens avec un autre suspect installé à Bamenda. Des sources proches de l'opération, il ressort qu'il avait également un lien avec un réseau international. Après son arrestation, le délégué départemental des Forêts et de la Faune de la Menchum, Claude Nguekeng, a déclaré que "conformément à la procédure, nous avons immédiatement appelé le procureur de la République pour information sur l'arrestation. Il est actuellement détenu dans l'attente de l'achèvement de la procédure, avant d’être présenté au procureur ".
L'opération qui était la deuxième du genre dans la région du Nord-Ouest, en l’espace de trois jours, intervenait après celle ayant conduit à l’arrestation d'un homme à Kumbo, dans le département de Bui, suite à sa tentative de vendre un singe vivant et des crânes de mandrill. Actuellement détenu à Kumbo, ce dernier avait voyagé d’Ako dans le département de Donga Mantung avec les produits. Dans la région, les arrestations ont atteint la cote d’alerte, ce qui justifie une certaine inquiétude des populations riveraines qui découvrent une montée de la criminalité faunique dans le Nord-Ouest.
Un expert en conservation basé à Bamenda a exprimé sa préoccupation au sujet des arrestations, en soutenant que les chimpanzés sont maintenant limités à certaines parcelles de forêt, dans une région qui avait jadis été une énorme population de chimpanzés du Nigeria et du Cameroun.
Certains observateurs pensent que la population a drastiquement diminué, au point de tendre vers une extinction dans la région. Pour l’heure, Osiris Doumbé, biologiste de la conservation, mène une étude dans la région afin de déterminer la population de chimpanzés. Et selon lui, «cette sous-espèce de chimpanzé est la plus rare et la moins étudiée de tous les quatre sous-espèces, et ne se trouve que dans les plaines, les forêts et les montagnes de l'Est du Nigeria et de l'Ouest du Cameroun".
Cela peut expliquer pourquoi les responsables du ministère des Forêts et de la Faune intensifient les mesures qui visent à lutter contre l’abattage et la commercialisation du chimpanzé du Nigeria/Cameroun, l'une des espèces totalement protégées.


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements