Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Cameroun : une conférence économique prévue à Yaoundé


Alwihda Info | Par - 26 Avril 2016 modifié le 26 Avril 2016 - 14:35

« Investir au Cameroun, terre d’attractivités », tel est le thème général qui sous-tend la tenue d’une rencontre internationale qui aura lieu à Yaoundé les 17 et 18 mai 2016 et consacrée sur les opportunités d’investissements au Cameroun.


Vue aérienne du barrage hyroélectrique de Memve'ele en construction et devant produire 211 KW à sa livraison en 2017.l
Vue aérienne du barrage hyroélectrique de Memve'ele en construction et devant produire 211 KW à sa livraison en 2017.l
Dans la mouvance de la célébration le 20 mai 2016 de sa fête nationale, le Cameroun s’apprête à accueillir d’invités de marque venus des quatre coins du monde, pour participer à une conférence économique internationale dont le thème est évocateur : « Investir au Cameroun, terre d’attractivités ». L’annonce de cet événement a été rendue publique le 21 avril dernier, à travers un communiqué de presse signée du ministre directeur du Cabinet civil de la présidence de la République du Cameroun, Martin Belinga Eboutou. D’entrée de jeu, le communiqué rappelle le propos du président Paul Biya tenu à Paris le 31 janvier 2013 face au patronat français, au cours du forum économique Cameroun-France : « Je vous invite à saisir les opportunités qui se présentent aujourd’hui, de participer au développement du Cameroun de demain
Grands projets de développement
Qualifiée d’inédite, la conférence économique de Yaoundé a « pour objectif de présenter aux hommes d’affaires, industriels, entrepreneurs, décideurs et financiers venus de l’Afrique et du monde les opportunités considérables d’investissements au Cameroun
Par ailleurs, c’est une occasion privilégiée pour les acteurs politiques, économiques et financiers de nouer de contacts en vue de la réalisation des grands projets de développement du Cameroun. Ceci à côté des projets structurants existants déjà, et dont la réalisation s’effectue actuellement à travers le pays, essentiellement dans les secteurs de l’agro-industrie, des infrastructures routières, portuaires et aéroportuaires, de l’énergie, les industries extractives et les nouvelles technologies. Pour un climat des affaires propice à l’investissement, la conférence économique mettra un point d’honneur pour « trouver des solutions concrètes et pragmatiques pour améliorer encore davantage les conditions d’investissement au Cameroun ». Et ce n’est qu’à ce prix que l’on peut s’inscrire véritablement dans une vision économique permettant au Cameroun d’atteindre l’émergence à l’horizon 2035.
Plus de 500 participants constitués des ministres, des représentants des institutions de développement africaines et internationales, ainsi que des chefs d’entreprises, des investisseurs et financiers vont participer à cette conférence. Et parmi les imminents invités attendus l’on peut citer: Manuel Barroso, ancien président de la Commission Européenne, ancien Premier ministre du Portugal et aujourd’hui professeur invité à l’université de Princeton aux Etats-Unis ; Chung UN-Chan, ancien Premier ministre de la République de Corée ; Donald Kaberuka, ancien président de la Banque et actuellement professeur invité à l’université américaine Harvard où il donne des conférences sur les questions de développement ; Pascal Lamy, ancien directeur général de l’Organisation Mondiale du Commerce ; Aliko Dangote, homme d’affaires nigérian et Pdg du groupe Dangote (ciment, sucre, farine et pétrole), présent dans 14 pays africains ; Paul Fokam Kammogne, président du groupe Afriland First Bank et le jeune ingénieur informaticien camerounais Arthur Zang, inventeur du Cardiopad, une tablette tactile qui permet de faire le diagnostic à distance des problèmes cardiaques, et lauréat du prestigieux prix Rolex en 2014.
Deuxième massif forestier du continent et reconnu comme une « Afrique en miniature », le Cameroun regorge de nombreux atouts sur le plan naturel et dont la mise en valeur reste attendue, à côté du dynamique de sa population, de sa stabilité politique et d’une croissance soutenue. Par ailleurs, de nombreuses réformes structurelles ont été entreprises par les pouvoirs publics, avec l’apport du secteur public et de la société civile, dans le but d’améliorer le climat des affaires.
Le premier jour de la conférence économique de Yaoundé sera consacré à l’ouverture des travaux et aux tables rondes, alors que le 18 mai 2016, ils porteront sur les investisseurs et autres acteurs opérationnels, ainsi qu’à la présentation des projets.


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements