Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
SPORTS

Can 2017 : les Lions indomptables veulent rugir à Nouakchott


Alwihda Info | Par - 2 Juin 2016 modifié le 2 Juin 2016 - 17:56

En dépit des manquements observés à son arrivée à Nouakchott le 1er juin dernier, l’équipe nationale du Cameroun garde son moral et reste déterminée quant à sa qualification pour Gabon 2017.


Le ministre Bidoung Mkpatt (au centre), en toute convivialité avec des membres de la délégation camerounaise à l’aéroport de Nouakchott.
Le ministre Bidoung Mkpatt (au centre), en toute convivialité avec des membres de la délégation camerounaise à l’aéroport de Nouakchott.
Ce jour à Royal Suites Hôtel de la capitale mauritanienne, le vice-président de la Fédération mauritanienne de football, Massa Diarra, est venu présenter au président de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) Tombi à Roko, des excuses officielles, en raison du mauvais accueil de la délégation camerounaise à Nouakchott. C'était au nom du président de la Fédération mauritanienne de football Ahmed Yahya empêché.
Les autorités mauritaniennes justifient ces manquements par des incidents survenus suite à une aumône ayant entrainé une grande bousculade (8 morts et 53 blessés), le jour même de l’arrivée des Lions indomptables qui doivent rencontrer leur équipe nationale ce 3 juin 2016.
Partis de l'aéroport de Nantes en France (après le 2-3 contre la France en match amical) le 1er juin 2016 à 14 heures par vol spécial de la compagnie aérienne camerounaise Camair-co, les Lions indomptables du Cameroun ont atterri à l'aéroport international de Nouakchott à 17 heures 45, heure locale, (18 heures 45, heure du Cameroun).
Le ministre camerounais des Sports et de l’Education physique Bidoung Mkpatt, le président de la Fécafoot Tombi à Roko et l'ambassadeur itinérant Roger Milla ont été accueillis au bas de la passerelle par le secrétaire général du ministère des Sports de Mauritanie.
Chemin de croix
Puis a commencé le chemin de croix, pour l'obtention des visas d'entrée à l'aéroport. Les joueurs, les encadreurs et les membres de la délégation ont ainsi passé cinq heures pour les formalités liées à l'obtention de ces visas, aux côtés des officiels de marque camerounais : le ministre des Sports, le président de la Fécafoot et Roger Milla.
Face à cette situation, le ministre Bidoung Mkpatt a appelé les membres de la délégation (y compris les journalistes), à faire preuve de stoïcisme et à ne pas céder à la provocation. Il a dit que la guerre psychologique du match Cameroun-Mauritanie avait commencé. " il faut demeurer des hommes d'honneur. Et la seule réponse qu'il faille opposer aux tracasseries dont ont été victimes les Lions indomptables, est de battre les Mauritaniens chez-eux et d'arracher la qualification à la Can 2017 au Gabon ". C’est à 22 heures 30, (heure locale), 23h 30 (heure du Cameroun) que les Lions indomptables ont enfin déposé leurs valises à Royal Suites Hôtel de Nouakchott. En dépit de tout cela, les Lions indomptables restent sereins et confiants.
Ils sauront « alterner technique, tactique, vitesse et frappe ", comme l’a vivement rappelé Roger Milla à un attaquant des Lions, pour faire le break. (Avec Jean-Baptiste Biaye à Nouakchott/Crédit photo : J.J Ewong)


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements