Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
COMMUNIQUE

Cenntrafrique: L'Onu arrive après le nettoyage religieux


- 15 Avril 2014 modifié le 15 Avril 2014 - 15:06

L'AMC sera obligé de prendre des armes si les commandants français impliqués dans des atrocités ne sont pas poursuivis.


L'Association des musulmans centrafricains (AMC) informe l'opinion nationale et internationale de l'implication des commandants de la force de Sangaris dans le nettoyage religieux en Centrafrique.

L'AMC exige l'arrestation et le jugement des commandants de la force Sangaris et appelle la France à ne pas dissiper cette réalité qui va la poursuivre comme c'est le cas au Rwanda.

Ce qui se passe en Centrafrique est désormais clair et ne nécessite pas d'explication. Le complot contre les communautés minoritaires s'exécute grâce à la milice criminelle que les autorités locales appellent "des compatriotes". Les antibalakas sont soutenus par les soldats français, sous l'oeil complice de l'ONU. C'est un nettoyage religieux opéré en trois phases:

1/ Musulmans ou chrétiens, les soldats français désarment tous ceux qui s'opposent aux antibalaka. 
2/ Pousser les contingents africains qui s'opposent à cette feuille de route au retrait.
3/ Impliquer l'ONU à partir du 15 septembre 2014, avec 12000 casques bleus pour valider la situation et les crimes.

L'AMC sera obligé de prendre des armes si les commandants français impliqués dans des atrocités ne sont pas poursuivis.

L'Association des Musulmans Centrafricains
Fait à Birao le 15 avril 2014



EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements