Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Centrafrique: Après le limogeage des ministres conseillers de Samba-Panza, les jours des ceux de la Primature sont-ils réellement comptés ?


Alwihda Info | Par Lionel ZOUMIRY - 24 Mai 2016 modifié le 24 Mai 2016 - 09:45


L'ex-Présidente de la Transition centrafricaine, Catherine Samba Panza. Crédit photo : Sources
L'ex-Présidente de la Transition centrafricaine, Catherine Samba Panza. Crédit photo : Sources
Après les vagues de limogeage qui sont tombées à la Présidence de la République, place maintenant au bilan. Personne n’est sans savoir que la colère du président Touadéra contre ces derniers ne date pas d’aujourd’hui. Depuis la nomination du premier ministre Sarandji, rien ne va dans les administrations publiques. Tout le monde s'inquiète de son sort. Les deux hommes sont déterminés à tenir la rupture jusqu'au bout. L’affaire de ces "gourous" de Samba Panza ne peut que finir de cette manière.

Une grosse épine sous les pieds de M. Simplice Sarandji, est le dossier des conseillers et chargés de missions (tous cousins) Mahamat Kamoun. Cette Institution qu'est la Primature est paralysée depuis après la nomination de SMS qui a hérité des conseillers et chargés de missions sans scrupule, avec un parcours professionnel qui laisse à désirer.

A vrai dire, la Primature est remplie, au temps de Kamoun, des cadres issus d’une même famille ou d’un réseau de parents, amis de la même région. Selon certaines sources, l'actuel Premier ministre s'est statué déjà sur le sort de ces conseillers et chargés de missions dont leur Décret de limogeage ne tardera à tomber après celui de la Présidence la semaine dernière. Informé de la situation de leur limogeage, certains ne viennent pratiquement pas au bureau, laissant le PM Sarandji face à lui-même.

Pour le moment, ces ministre conseillers ne peut respirer un air frais, puisque depuis la nomination du PM SMS, sa présence symbolise la terreur. Avant leur départ qui semble être un coup de foudre, certains commencent déjà à confisquer les véhicules et autres biens de l'Etat qui sont à leur disposition.

Un dossier important auquel le PM a décidé de résoudre en limogeant tous ces "cambrioleurs" de la Primature nommés par Mahamat Kamoun qui, lui aussi, est frappé par cette affaire d'audit. Tout cela montre combien cette institution est prise en otage par un groupe de personnes proches de la séléka, notamment les parents de la même région. Et comme le PM ne tarde à limoger ces derniers, il est clair que le Décret sera tomé dans les heures qui suivent. L’exemple patent du limogeage du DG des Douanes la semaine passée en est une belle illustration. Qui a vu Touadéra se soucier des parents et amis de Samba-Panza à la Présidence ? Si le PM tarde à toiletter la Primature, il semble qu'il se creuse sa propre tombe.


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements