Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Centrafrique : Bambari, toujours en crise, 4 enfants peuhls portés disparus


Alwihda Info | Par V.M - 10 Novembre 2015 modifié le 11 Novembre 2015 - 07:47


V.M

BAMBARI (LNC) — Oumar Tidjani, porte parole de la jeunesse musulmane de la Ouaka explique : "Hier, les Anti-Balaka ont attaqué gratuitement trois véhicules partant de Bokolobo à 10 km de Bambari sur la route d'Alindao. Ils ont tué au moins trois personnes, blessés sept autres et ils ont enlevés quatre enfants peulhs. Après, ils sont arrivés au niveau d'Akpé pour détruire des maisons."

Côté Anti-Balaka, on ne nie pas les faits : "Tout ça vient d'éléments incontrôlés". Mais où sont les enfants ? "On ne saurait vous le dire."

Par contre ils nient avoir brûlé des maisons. "C'est habituel chez l'UPC ça. Ils brûlent des choses, et après ils nous accusent." déclare Marcelin Orogbo, le secrétaire général de la coordination des Antibalaka de la Ouaka.

BILAN INQUIETANT

MSF (Médecins sans Frontières) qui gère autant que l'hôpital régional de Bambari, le seul actif dans la région. On est débordé. Beaucoup d'habitants apeurés se sont réfugiés dans son enceinte.

Le chiffre d'une dizaine de morts est avancé, mais non encore confirmé. Une dizaine de maisons incendiées, mais d'autres dans les alentours de Bambari l'ont également été, mais non encore comptabilisées.

Les forces internationales à Bambari ne se sont pas aventurées hors de la ville, ce qui laisse libre cours à la violence aux alentours où nombre d'hommes en armes rôdent.

L'axe routier vital Bambari- Grimari vers Bangui est paralysé, devenu un véritable coupe gorge meurtrier.

© Novembre 2015 LNC - LA NOUVELLE CENTRAFRIQUE


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements