Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
COMMUNIQUE

Centrafrique : Communiqué de la coalition Séléka


- 17 Mai 2014 modifié le 17 Mai 2014 - 19:22

Dans un communiqué parvenu à Alwihda Info, la coalition Séléka dénonce un "compte rendu chimérique de la Coordination provisoire".


Communiqué de presse

Relatif au compte rendu chimérique de la Coordination provisoire de la Séléka

La Séléka a décidé de se réunir en Congrès extraordinaire à Ndélé pour contribuer politiquement et militairement aux efforts déployés afin d'arrêter les violences dans le pays et sortir totalement de la crise qui perdure et qui n'a fait que trop de victimes.

A la fin de ce congrès, il a été décidé de mettre en place un bureau provisoire de coordination dont le communiqué a été signé par le Chef d'Etat Major le 12 mai 2014 en présence de tous les chefs militaires de l'ex-coalition Séléka. Ce communiqué portant le N° 001/2014 indique clairement que "Cette coordination qui est composée de six membres est chargée de préparer et d'organiser UNIQUEMENT l'élection des membres du futur bureau politique dans un délai d'un mois".

Ainsi, la coordination n'a nullement mandat de représenter la Séléka devant aucune instance nationale ou internationale que de préparer l'assemblée générale dans un mois à Bambari.

Par conséquent, nous informons l'opinion publique quelle compte rendu signé par le Coordonateur Abdoulaye Issène en date du 11 mai 2014 est purement chimérique et revêt un caractère usurpateur de pouvoir.

Nous demandons à Madame la Présidente de la République, à la MISCA et au Sangaris ainsi qu'à la Communauté internationale de rester vigilants jusqu'à la prochaine assemblée de la Séléka dans un mois à Bambari.

Nous tenons à informer l'opinion publique de notre attachement au respect de l'Accord de N'Djamena ayant permis la démission du Président Michel DJOTODIA et l'élection de la Présidente Cathérine SAMBA-PANZA, et de notre farouche opposition à la partition de notre cher et beau la République Centrafricaine. A cet effet, il n'y a jamais eu d'ambiguïté dans nos propos.

Nous demeurons disponibles à oeuvrer pour le retour de la paix en Centrafrique dans le respect mutuel de toutes les communautés.

Fait à Bangui, le 16 mai 2014
Général Mohamed Moussa DHAFFANE,
Ancien Président intérimaire de la Séléka,
Ancien Ministre d'Etat
Centrafrique : Communiqué de la coalition Séléka


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements