Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
COMMUNIQUE

Centrafrique : Condamnation du massacre de Bambari


- 21 Juin 2014 modifié le 21 Juin 2014 - 21:44


Centrafrique : Condamnation du massacre de Bambari
Considérant que la méconnaissance et le mépris des droits de l'homme ont conduit à des actes de barbarie qui révoltent la conscience de l'humanité et que l'avènement d'un monde où les êtres humains seront libres de parler et de croire, libérés de la terreur et de la misère, a été proclamé comme la plus haute aspiration de l'homme. 
 
Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression.
 
Considérant que les Etats Membres se sont engagés à assurer, en coopération avec l'Organisation des Nations Unies, le respect universel et effectif des droits de l'homme et des libertés fondamentales.
 
Malgré la ratification de ce noble texte par le gouvernement Centrafricain,  la charpente humaine n’as aucune considération à ce jour. Sauf la barbarie humaine s’impose comme nouveau modèle de gouvernance.
Devant l’insupportable massacre des droits humains dans la ville de BAMBARI (OUAKA), confirmer par le journal Jeune Afrique du 19. 06. 2014 relevant « qu’au moins 10 personnes portant des traces de sévices flottant sur la rivière Ouaka à BAMBARI ont été repêchés depuis le début de la semaine, a indiqué, une source de la gendarmerie centrafricaine ».
 
Comme la terreur est devenu le nouveau destin de la République, en plus de ce malheureux   évènement de Bambari. Actuellement, la vie d’un compatriote en la personne de NDJADDER LAZARE Dieu-Merci, Coordonnateur du Collectif 236 de KM5, une Association de défense de la paix est en grand danger à BANGUI pour des motifs suivants : 1-Dénonciation au quotidien de certaines pratiques antirépublicaines provenant de la part des ennemis de la Nation, 2-Son militantisme irréprochable liée à la philosophie de son association.   
 
Le Collectif« Touche pas à ma Constitution», une Association de défense des droits de l’homme condamne avec force le massacre commis dans la ville de BAMBARI et exige immédiatement l’ouverture d’une enquête judicaire sur ce drame. Le Collectif, prend à temoin l’Opinion Nationale et Internationale sur ces inadmissibles crimes odieux et dénonce également les différentes menaces qui pèsent sur l’actuel Coordonnateur du Collectif 236 de KM5 et insiste à ce  que la lumière soit faite publiquement  sur l’ensemble de ces événements part les autorités de la Transition. 
 
Fait à Paris, le 20. 06. 2014.
Le Coordonateur Général du Collectif,
Godfroy- Luther GONDJE- DJANAYANG.


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements