Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
COMMUNIQUE

Centrafrique-Démenti : Le RNGC n'est pas un mouvement armée !


Alwihda Info | Par K.Eka Nicolas - 16 Septembre 2013 modifié le 16 Septembre 2013 - 11:28


Centrafrique-Démenti : Le RNGC n'est pas un mouvement armée !
Rassemblement de la Nouvelle Génération Centrafricaine (RNGC)

Démenti concernant le titre choisi par la rédaction de Alwihda Info

Monsieur le Directeur de Alwihda Info, vu l’article publié dans vos locaux le 15 Septembre 2013 - 21:50, et portant comme titre: La jeunesse menace de prendre les armes et met en garde les autorités, je suis en droit d’écrire un démenti pour clarifier les choses.

Monsieur le Directeur, depuis 53 ans d’indépendance, le développement de la RCA notre pays stagne à cause de la résolution des différends par les armes.

Ce comportement est caractéristique de nos pères qu’aujourd’hui nous qualifions de “vielle génération.”

Nous avons assisté à la destruction totale de notre pays parce que la plupart de nos compatriotes ont choisi la voie des armes pour se faire entendre et oublient que ce sont ces mêmes armes qui tuent, qui détruisent notre pays.

Nous jeunes de la Nouvelle génération, nous condamnons l’usage des armes en RCA, chose que nous avons clairement expliqué dans nos deux premiers communiqué de presse.

Permettez-moi de rappeler quelques paragraphes de notre communiqué n°001/13 que vous pouvez retrouver sur le site de LNC, publié le 29 Août 2013

Dès la naissance de ce mouvement voici ce que nous déclarons pour expliquer la raison de notre mouvement:”Notre but est de faire entendre au monde entier le cris du peuple centrafricain et d’user de tous les moyens légaux à notre disposition afin de lui trouver soulagement.

Nous sommes un groupe apolitique, nous ne sommes rattachés à aucun groupe ou parti politique.

Notre objectif est de faire entendre au monde entier la voix de notre nation à laquelle, ni la communauté internationale, la France, l’ONU et même nos hommes politiques ne prêtent plus attention.

Nous aimerions profiter de cette occasion pour condamner les actes barbares qui ont été perpétrés sur la population civile et les éléments des FACA non combattants,sur l’ensemble du territoire centrafricain ces derniers temps.

Nous condamnons également tout lancement de groupes de rébellion et rappelons que ces groupes ne poursuivent pas l’intérêt du peuple mais plutôt ils ont pour objectif de l’asservir.

Nous demandons aux autorités en place de tout mettre en oeuvre et de s’animer d’une bonne volonté afin de faire cesser dans l’immédiat la torture sur la population”.

Alors au vu de ces paragraphes, le fait de nous assimiler à des groupes rebelles capables de prendre les armes et ôter la vie à leurs compatriotes ou ne serait-ce qu’à un être humain est insupportable, inadmissible et contraire à l’idéologie de la Nouvelle Génération.

Le communiqué n°003/13 dont le titre a été transformé met en garde, et nos autorités et nos hommes politiques contre les exactions sur la population, si ces exactions continuent, nous nous mobiliserons en masse par des manifestions en vue de pousser les autorités à répondre à la détresse des civils, et des recours contre tous les chefs rebelles qui oeuvrent dans notre pays. Ce qui est légitime et permis par la loi.

Nous sommes des jeunes qui voulons que cesse le bruit des armes dans notre pays,nous nous sommes constitués en masse pour pouvoir se mobiliser par des manifestations,des recours aux institutions compétentes dès lors que notre nation est meurtrie.

Nous sommes des étudiants, des gens sans moyens, des jeunes de tout bord. Les armes ne sont pas dans nos pensées ni à nos moyens mais avec nos coeurs nous pouvons nous mobiliser pour que la paix et la sécurité reviennent effectivement dans ce pays qui peine à se relever.

Nos armes, ce sont les manifestations pacifiques et les programmes de développement que nous sommes entrain de concevoir pour sortir notre pays de la misère et du sous-développement.

Nous allons montrer aux yeux du monde entier que la RCA peut compter sur la jeunesse pour relever le défi du développement.

Alors au nom de cette idéologie, je vous prie de modifier ou de supprimer l’étiquette de rébellion qui nous a été attribuée.

Fait au Maroc, le 16/09/13
Le Coordonnateur Général, K.Eka Nicolas


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements